AMADER : Une agence inutile !

5

A cause de la faiblesse et l’incapacité notoire de l’Etat, Le Mali est devenu malheureusement un pays où le laisser-aller et le laisser-faire sont devenus monnaie courante. Pis les dirigeants actuels se laissent acheter leur silence par les multinationales qui pillent nos ressources minières.

L’Amader a pour mission principale la maîtrise de la consommation d’énergie domestique et le développement de l’accès à l’électricité au milieu rural et périurbain. Son objectif général est d’aider le Gouvernement malien dans ses efforts pour améliorer l’accès des populations rurales défavorisées à des services énergétiques de base qui permettront d’atteindre les objectifs de croissance économique et de réduction de la pauvreté y compris ceux découlant des objectifs du Millénaire pour le Développement. De façon plus spécifique, les objectifs sont : accélérer l’utilisation de l’énergie moderne dans les zones rurales et périurbaines de manière à accroître la productivité des petites et moyennes entreprises ; améliorer la qualité et l’efficacité des centres de santé et d’éducation et d’améliorer le niveau de vie des populations ; promouvoir la gestion des forêts afin de réduire les pressions sur les ressources forestières tout en encourageant les produits de substitution et les initiatives efficaces en matière d’énergie ; renforcer la réglementation du secteur énergétique et des institutions qui y sont liées de manière à créer un environnement favorable à une participation accrue du secteur privé dans la fourniture de services d’énergie décentralisée aux populations des zones rurales et péri- urbaines. L’Agence a pour entre autres missions : la maîtrise de la consommation d’énergie domestique et le développement de l’accès à l’électricité en milieu rural et périurbain. Mais force est de reconnaitre que l’Amader n’arrive plus à accomplir ses missions. De nos jours, elle a prouvé malheureusement ses limites aux Maliens. Du coup, les ruraux n’ont que leurs yeux pour pleurer. Certaines localités du Mali sous la couverture de l’Amader peuvent faire un mois sans électricité. C’est le cas de Sadiola dans la région de Kayes où les factures à la fin du mois sont toujours au rendez-vous mais le courant reste un mirage pour nos citoyens de cette localité.

Eu égard de tout cela, il est cependant primordial que l’Etat malien s’assume et revoit le contrat avec l’AMADER. D’autant plus que les Maliens ne sont guère satisfaits de cette Agence devenue inutile à cause de la très mauvaise gestion devenue malheureusement le sport favori des gouvernants actuels.

Tientigui

Source : aBamako

aBamako