Tournée de prise de contact avec les femmes de Bamako : La ministre Oumou Touré prêche la paix à Lafiabougou et Banconi

14

Dans le cadre de ses prises de contact avec les populations du District de Bamako, Mme Traoré Oumou Touré, ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, s’est rendue les 10 et 11 juin 2017, à Lafiabougou (Commune IV) et à Banconi Djnaguinèbougou (Commune I) pour une séance d’information avec les collectifs d’associations et groupements féminins des deux localités. Les rencontres ont eu lieu respectivement au groupe scolaire Samba Soumaré et au complexe sportif Chérif Ousmane Madani Haidara. Accompagnée pour la circonstance par ses collaborateurs, Oumou Touré, a été accueilli par les autorités locales, religieuses, traditionnelles, les leaders jeunes, députés, etc.
L’objet de ces rencontres était d’échanger avec les populations de ces quartiers. D’abord, discuter avec elles pour connaitre leurs difficultés et voir comment trouver des solutions. Ensuite, faire la promotion de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali (Apr/M) issu du processus d’Alger; faire passer le message que l’apaisement du climat social avec le développement social passe par les femmes.
Enfin, préciser, réaffirmer aux dites populations l’importance du partenariat fécond entre le département de la promotion de la femme et toutes les femmes du Mali sans exclusivité aucune pour le développement du genre, l’épanouissement de l’enfant et la promotion des valeurs positives familiales. En outre, renforcer le partenariat entre le département de la femme, de l’enfant et de la famille et toutes les femmes à tous les niveaux et partout dans le pays; créer et maintenir la confiance inter femmes et inter femmes et hommes.
A l’endroit de ses semblables, Oumou Touré, a prêché la paix: l’apaisement social et la contribution des femmes à la promotion et à l’épanouissement de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger et la cohésion sociale. «La fraternité contre le repli doit être toujours notre ambition, le crédo de notre volonté à faire avancer la paix et la réconciliation, à faire avancer le dialogue social parce que la femme est au centre de la réconciliation et de la reconstruction du tissu social», a-t-elle dit.
Avant, en ce mois béni de carême, apporter sa modeste contribution à leur endroit avec une aide de 3 tonnes de riz et 200.000 FCFA pour le collectif «Kalakala» et 3 tonnes de riz et 300.000 FCFA pour les associations et groupements féminins de Banconi. A ces gestes du ministre Touré, l’ancien de Maire de la Commune IV, Issa Guindo a ajouté 20 sacs de riz et 10 sacs de sucre au collectif. Et le Maire de la Commune I, Mamadou B. Kéita a ajouté 100000 FCFA à celui des associations et groupements féminins de Banconi Djanguinèbougou.
Dans ses deux endroits, les autorités communales, religieuses, traditionnelles, les leaders des dits collectifs et groupements, les leaders jeunes, ont vivement salué le geste important du ministre Oumou Touré à l’endroit de ses sœurs en ce mois d’entraide et de solidarité. Ils se sont réjouit des messages véhiculés aussi dans le sens de la paix, de la cohésion sociale entre les fils du pays. Avant d’assurer leur accompagnement à ses côtés pour réussir la mission qui va dans l’intérêt de tous.
Hadama B. Fofana

Source : aBamako

aBamako