Championnat national, Djoliba-Stade malien : Le premier tournant du championnat ?

65

Les Stadistes sont leaders du classement avec 32 points, contre 26 pour les Rouges qui occupent la deuxième place. Une victoire permettrait aux Blancs de prendre le large en tête

La rencontre la plus attendue de la 13è journée sera, sans doute, le choc entre les deux poids lourds du championnat, le Stade malien et le Djoliba qui s’affrontent, dimanche au stade Modibo Keïta. Invaincus depuis le début de la compétition et leaders du classement, avec 32 points, les Stadistes aborderont la rencontre avec les faveurs du pronostic et auront à cœur de prolonger la série. Mais les Blancs savent, mieux que quiconque, que les confrontations avec les Rouges ne sont jamais faciles et qu’il leur faudra batailler dur pour espérer préserver leur invincibilité. Le Stade malien affiche 32 points au compteur et est assuré de garder le fauteuil de leader du classement, quel que soit le résultat du match.

Mais il n’empêche, c’est un duel de suprématie, voire le premier tournant du championnat et l’équipe qui sortira vainqueur de la rencontre marquera, à coup sûr, des points dans la course au titre de champion du Mali. En tout cas, ce n’est faire une insulte aux autres équipes que de dire que le Stade malien et le Djoliba sont les grandissimes favoris de la compétition et que les explications entre ces deux cadors donnent, le plus souvent, des indications claires sur la suite des événements. Le match de dimanche ne devrait pas faire exception à la règle et il ne fait guère de doute que l’ombre de la grave crise qui divise le monde du football national depuis quatre ans, planera sur la partie.

Les responsables stadistes et djolibistes sont, en effet, les principaux acteurs de cette crise et chaque jour qui passe, éloigne les supporters les uns des autres. La pression sera donc très forte pour les joueurs mais aussi dans les gradins. Stadistes et Djolibistes auront en commun d’avoir sur leur banc respectif deux anciens internationaux qui ont participé, à plusieurs reprises, à ce «clasico» à la malienne, en tant que joueur et entraîneur.

Il s’agit de Mamoutou Kané «Mourlé» qui a conduit le Stade malien au sacre, l’année dernière, et Fanyeri Diarra qui a effectué son come back au Djoliba, il y a quelques mois. Mourlé a l’avantage de mieux connaître son effectif qu’il dirige depuis deux ans, alors que Fanyeri Diarra est à la recherche d’une équipe. Pour le technicien de Hérémakono, la mayonnaise n’a pas encore pris corps et la jeune vague aura fort à faire pour stopper la machine stadiste.

En 13 journées de championnat, les Blancs n’ont lâché que 4 points (2 nuls), alors que les Rouges affichent un bilan de 8 victoires, 2 nuls et 2 défaites. Lors de leur dernière sortie, les Stadistes ont dominé le COB 2-0, tandis que les Djolibistes ont été accrochés 0-0 par l’ASOM. Après 13 journées de débats, 6 points séparent les deux équipes (32 pour le Stade malien, 26 pour le Djoliba) et une victoire permettrait aux Blancs de porter leur avance à 9 unités.

Les protégés de Fanyeri Diarra n’ont donc pas le choix : pour espérer garder le contact avec le grand rival stadiste, ils doivent, impérativement, obtenir un résultat positif, dimanche, au stade Modibo Keïta pour ce premier choc du championnat. Reste à savoir maintenant si Oumar Kida et ses coéquipiers ont les moyens de faire échec à l’équipe de Sotuba en pleine confiance, après son succès 2-0 de la précédente journée contre les Olympiens.

Source : aBamako

aBamako