Gestion migratoire : Des concertations pour trouver une réponse appropriée à la question

5

Plus de 300 participants impliquant toutes les sensibilités sont appelés à partir de ce matin à proposer des pistes de solutions au phénomène

Dans le cadre de la mise en œuvre de ses actions, le ministère des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, en collaboration avec plusieurs départements, organise, à partir d’aujourd’hui 15 juin et ce jusqu’à ce samedi au 17 juin, les journées de concertations sur les questions migratoires. Ce grand évènement qui se tiendra à l’Hôtel Radisson Blu de Bamako sera placé sous la haute présidence de Monsieur le Premier ministre, chef du Gouvernement, Abdoulaye Idrissa Maïga.

En prélude à ces assises, la commission d’organisation était face à la presse lundi dernier dans la salle de conférences du ministère des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, pour donner le ton à l’évènement. C’était en présence du Secrétaire général du département, Mamadou Diaby, le chef de cabinet du ministère, non moins président de la commission d’organisation, Moussa Aliou Koné et Dr. Tangara Néma Guindo, conseiller technique. Des membres du haut conseil des maliens de l’extérieur étaient également présents.

Selon les conférenciers, ces journées de concertations sont l’émanation de l’engagement des plus hautes autorités pour la défense des intérêts des Maliens de l’extérieur à travers la promotion de la migration afin qu’elle soit un atout pour le développement fondé sur la Politique nationale de migration, adoptée le 3 septembre 2014. A en croire le président de la commission d’organisation, l’objectif recherché à travers ces journées qui concernent toutes les sensibilités du pays est de trouver une réponse commune à la question migratoire au Mali. La rencontre réunira plus de 300 acteurs concernés par la migration. Il s’agit, entre autres, des institutions de la République, des organisations de la société civile, les autorités administratives, les PTF, des élus locaux, les chefs coutumiers, des associations de migrants, des experts, des missions diplomatiques et consulaires, les représentants de la diaspora, des communicateurs traditionnels et la presse.

Cet évènement bénéficie de l’adhésion de plusieurs partenaires du Mali à savoir : l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas, la Confédération suisse, le PNUD, la Banque internationale pour le Mali BIM, entre autres. Il est organisé en collaboration avec les ministères des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale, de l’Administration territoriale, de la Sécurité et de la Protection civile, de la Justice Garde des Sceaux et de l’Aménagement du Territoire et de la Population.

Durant trois jours, plusieurs thèmes seront débattus. Il s’agira, entre autres, des textes législatifs et réglementaires en matière de migration ; de la problématique genre et migration ; de la gestion intégrée des frontières en rapport avec la migration et l’Etat civil ; des accords de coopération entre le Mali et d’autres Etats en matière de migration ; du lien entre la migration et le développement et le rôle de la société civile dans la gestion de la crise migratoire.

Pour un pays de tradition migratoire par excellence comme le Mali, il s’agira de dégager avec tous les acteurs des pistes de solutions à la question migratoire, et en faire d’elle un atout pour le développement conformément à la vision réaffirmée dans la politique nationale de migration, adoptée le 3 septembre 2014.

Daniel KOURIBA

Source : aBamako

aBamako