Gestion des questions migratoires au Mali : 300 personnalités attendues à Bamako du 15 au 17 juin

17

En prélude aux journées de concertations sur les questions migratoires, prévues les 15, 16 et 17 juin prochains, le ministère des Maliens de l'extérieur et de l'intégration africaine a organisé une conférence de presse, lundi 12 juin 2017 dans le but d’échanger avec les journalistes sur les activités programmées. La conférence a été animée par le chef de cabinet du département Moussa Alou Koné.
Les rencontres de Bamako sur les questions migratoires seront l’occasion d’explorer des pistes ou réponses communes aux enjeux liés à la migration dans notre pays. Elle réunira tous les acteurs concernés par la question notamment les institutions de la République, des organisations de la société civile, les autorités administratives, les partenaires techniques et financiers, des associations de migrants, etc. Durant trois jours, plusieurs thèmes seront débattus parmi lesquels les textes législatifs et réglementaires en matière de migration, la problématique genre et migration, la gestion intégrée, entre autres.
Au cours de la conférence, les questions des confrères ont essentiellement porté sur la situation des Maliens de l'extérieur ainsi que le soutien de l'Etat pour l'amélioration de leurs conditions de vie.
Le conférencier révèle que l’Etat a fait d’énormes efforts pour les compatriotes de la diaspora. Selon Moussa Alou Koné, chef de cabinet du département, l'Etat malien veille de près sur la situation de ses fils partout où ils se trouvent à travers les représentations diplomatiques et consulaires et les missions de supervision. L’Etat, poursuivra-t-il, a mobilisé avec l'aide des partenaires, 126 milliards de nos francs, à travers un projet qui a pu secourir 700 Maliens en situation irrégulière et l'adoption récente de la politique nationale de migration.
Le représentant du Haut conseil des Maliens de l'Extérieur a profité l'occasion pour interpeller les familles pour une éducation des enfants quand on sait 126 de nos compatriotes sont incarcérés en Mauritanie à cause de la drogue, l’alcool et le tabac.
Rappelons que l’apport de la migration est très important dans l’économie malienne. A la rencontre de trois jours qui se tiendra bientôt, 300 personnalités de l'intérieur comme de l'extérieur prendront part. Elle est placée sous le haut parrainage du premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga
Mamadou Nimaga

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here