IBK au sommet du G20 à Berlin : «Nous devons réussir à faire un monde uni, fraternel et de paix »

14

Au sommet du G20, à Berlin, placé sous le thème «Partenariat G20-Afrique: investir dans un avenir commun », le Chef de l’Etat malien, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta, a appelé à une union sacrée contre les fléaux de l’immigration et du terrorisme. «Nous devons réussir à faire un monde uni, fraternel et de paix », a-t-il souhaité.

La conférence s’est ouverte par une photo de famille ayant autour d’Angela Merkel, neuf Chefs d’Etat dont IBK du Mali, Mahamadou Issoufou du Niger, Dr Alassane Dramane Ouattara de la Côte-d’Ivoire, du Ghana et Macky Sall du Sénégal pour l’Afrique de l’Ouest, l’Egypte et la Tunisie pour l’Afrique du Nord, et le Rwanda pour l’Afrique de l’Est.

Si, pour la première puissance économique européenne, cette opportunité vise à attirer les investissements vers l’Afrique, en privilégiant les secteurs du partenariat public-privé, avec, en toile de fond, l’objectif de réduire les migrations vers l’Europe, la présence malienne à cette rencontre internationale s’inscrit au double plans : la redynamisation économique et la lutte contre la menace du terrorisme.

En prélude au Sommet des Chefs d’Etat des pays du G20, s’est tenue la Conférence africaine préparatoire au prochain sommet des Chefs d’Etat du G20 prévu à Hambourg pour les 7et 8 juillet prochains.

«Investir dans un avenir commun»

Le lundi 11 juin, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, a su mettre l’occasion à profit pour s’exprimer en face du monde sur les préoccupations du moment des pays africains. Dans ce cadre, il a plaidé pour le renforcement du partenariat entre l’Afrique et les 20 pays les plus développés du monde. Comme thème central à mettre en relief et concrétiser au sortir des assises, il a été retenu celui intitulé: «Investir dans un avenir commun».

Dans cet esprit, le Président Ibrahim Boubacar Kéïta a salué le soutien de l’Allemagne dans la lutte contre ce fléau. «Grâce à votre soutien, nous n’avons plus de belligérants, le terrorisme a reculé au Mali, mais reste ambiant et annihile nos efforts», a déclaré le Chef de l’Etat avant de s’interroger objectivement: «Comment faire quand les convois de ravitaillement sautent sur les mines? Quand les camps de la MINUSMA sont attaqués ?». C’est par la suite qu’il remerciera l’Allemagne pour l’envoi de 650 Soldats au Mali dans le cadre de la mission onusienne.

Aussi, IBK a évoqué le drame lié au phénomène d’émigration clandestine. Chaque fois qu’un jeune perd la vie dans la Méditerranée, dans le Sahara, ajoutera le Chef de l’Etat, nos cœurs saignent.

«Nous faisons tout pour empêcher cette tragédie humaine. C’est pourquoi nous avons apprécié votre accompagnement à nos côtés », saluera le Président Kéïta qui a promis que des mesures conséquentes seront prises pour juguler le phénomène.

Dans la conclusion de son brillant discours, le Président IBK fera remarquer que la présente rencontre prouve encore une fois que l’Afrique est présente dans les programmes de la Chancelière allemande.

«Nous devons réussir à faire un monde uni, fraternel et de paix », a-t-il souhaité ardemment.

Du côté du Président en exercice de l’Union Africaine, le Guinéen Alpha Condé, cette rencontre servira d’opportunité de mieux identifier les mesures adéquates et surmonter ainsi les obstacles à une croissance économique durable et de créer des flux d’investissements plus importants et plus stables.

Il faut signaler qu’à son arrivée dans la capitale allemande, le Président Ibrahim Boubacar Kéïta a partagé la rupture du jeun avec la Colonie malienne vivant en Allemagne.

Source : aBamako

aBamako