Le ministre Bathily sur les chantiers des logements sociaux : « Nous avons besoin que ces logements soient livrables le plutôt possible … »

14

Le ministre de l’Urbanisme, l’Habitat et des Affaires foncières, Me Mohamed Aly Bathily, à la tête d’une forte délégation, a visité le vendredi dernier les chantiers des logements sociaux de Samaya, Kati et Kambila. Cette visite avait pour but de constater de visu l’état d’avancement des travaux, de recenser les besoins en vue de trouver des solutions avant la remise des logements terminés prévue très bientôt. Au cours de cette visite, Me Bathily a invité les entrepreneurs en charge des travaux à reverdir les sites avant leur livraison et au respect des délais contractuels.
« J’ai un sentiment de satisfaction, surtout un sentiment que nous devrions avoir confiance en nous. C’est des grands chantiers ! Pour un pays en crise, entamer de tels chantiers est une vraie gageure. Et voir la progression de ces chantiers nous donne de l’espoir. » c’est sur cette note d’espoir que le ministre Me Mohamed Aly Bathily s’est adressé à la presse à l’issue de ce périple, qui a conduit, lui et sa délégation à Samaya, Kati et Kamnbila sur des chantiers des logements sociaux tenus par les entreprises Sopromac de Dr Adama Bagayoko et Sifma-Sa.
Samaya la coquette …
Cette visite ministérielle a débuté avec l’étape de Samaya, en périphérie de Bamako. Ici, l’Office Malien de l’Habitat, sous le leadership éclairé d’Ousmane Maiga, a confié les chantiers à la société immobilière SOPROMAC-SA pour la réalisation de 78 logements en duplex de type F5 dans le cadre de partenariat public-privé (PPP) entre l’Etat du Mali et les entreprises de construction, pour un délai d’exécution de 20 mois.
Ces duplex sont fin prêts. Les travaux de viabilisation et de construction des lotis sont terminés et réceptionnés depuis le 27 octobre 2016. Bâtis sur une superficie de 3,5 ha en titre foncier bien viabilisé, les 78 duplex R+1 comportent 5 chambres, un rez-de-chaussée, une salle à manger, un hall plus l’escalier, une terrasse, trois toilettes et une cuisine. Sur les lieux, le ministre Bathily a beaucoup apprécié la qualité des travaux et promis des solutions pour les imperfections.
Etape sous escorte policière…
La deuxième étape a concerné Kati, quartier Siracoro Dounfing où le ministre et sa délégation ont visité la deuxième tranche des 600 logements sociaux réalisés par l’entreprise SIFMA-Sa dans le cadre du PPP dont la première tranche qui a concerné 350 logements a été livrée sous ATT.
A Siracoro et à Kambila la délégation ministérielle était sous une escorte policière impressionnante, certainement due à la pression de la spéculation foncière.
Ces logements sont tous terminés et réceptionnés depuis le 24 avril 2017 mais nécessitent des travaux mineurs que la SIFMA est en train de finaliser. Ce programme concerne 600 logements répartis en 200 de type F3A ; 200 de type F3 B et 200 de type F 4. Les types F4 comportent 1 chambre principale avec toilettes internes, deux chambres secondaires, un salon, un couloir, une terrasse, des toilettes internes, une cuisine et des toilettes externes en annexe. Les types F3 A et B comportent deux chambres, un salon, un couloir, une terrasse, deux toilettes et une cuisine.
Tous ces logements sont construits avec des toits en dalle. Le site est situé à Kati Sicoro sur une superficie de près de 39 ha objets de titres fonciers. Après une présentation du plan des logements au ministre et à sa délégation par le PDG de la SIFMA et le tour du chantier, le ministre s’est dit satisfait de la qualité des travaux, mais a invité l’entreprise à planter des arbres et à prendre soin du couvert végétal.
Selon Me Bathily, le site ressemble à une zone désertique. « Il faut offrir pas seulement un toit, mais aussi un cadre de vie agréable et conviviale », a-t-il mis en garde. Le PDG de la SIFMA Mamadou G. Coulibaly a assuré avoir pris bonne note. Par ailleurs il a informé des cas de pillages et de vol dont les maisons finies font l’objet.
Kambila, la nouvelle ville-garnison…
La dernière étape de cette visite, sous un soleil de plomb, a été le site de logements sociaux de Kambila. Dans cette brousse située à une dizaine de kilomètres de la ville de Kati, dans la commune rurale de Kambila, l’entreprise SOPROMAC-Sa a fait un travail fabuleux en transformant une zone non habitée en une ville moderne qui va très bientôt accueillir un millier de familles de nos forces armées et de sécurité.
La promesse tient à cœur au Chef de l’Etat IBK pour offrir un logement décent à nos hommes en uniformes. Lancés en 2016, les travaux des 1000 logements dont 800 en F3 et 200 F4, avancent à grand pas.
La construction de ces logements s’inscrit dans le cadre de l’accord tripartite entre l’Office Malien de l’Habitat, le ministère de la Défense et des anciens combattants et l’entreprise SOPROMAC-sa pour un montant de près de 20 milliards de nos francs pour un délai d’exécution de 20 mois. Cette zone militaire est construite sur une aire de 30 ha.
L’état d’exécution des travaux est le suivant : l’implantation effectuée pour 660 F3 et 200 F4 ; fondation exécutée pour 581 F3 et 198 F4 ; les chainages hauts et poutres exécutés pour 140 F 3 et 109 F4 ; les dalles de couverture exécutées pour 19 F3 et 22 F4 ; l’enduit extérieur pour 13 F3 et 2 F4 ; l’enduit pour plafond exécuté pour 19 F3 et 4 F4.
Pour la viabilisation, les voies ont été chargées de latérites ; la plupart des poteaux électriques sont implantés, mais les réseaux de drainage et d’adduction d’eau n’ont pas encore commencé. Le tout pour un délai consommé de 70% pour un taux d’avancement des travaux situé à 23%. D’où l’impatience du ministre Bathily à voir les travaux terminés dans le délai contractuel. « Tous les chantiers vont avancer au rythme de la cavalerie. Nous avons besoin que ces logements soient livrables le plutôt possible pour que d’autres chantiers commencent… », a souhaité le ministre Bathily. Cette étape a pris fin avec la visite de l’usine de production de brique de la SOPROMAC-Sa.

Source : aBamako

aBamako