Accord pour la paix et la réconciliation nationale et la résolution 2250 du conseil de sécurité des Nations Unies : 30 jeunes assistants formateurs s’approprient le contenu du document

53

La salle de conférence du Conseil régional de la jeunesse de Koulikoro a servi de cadre, du 5 au jeudi 8 juin 2017, à un atelier de renforcement des capacités des jeunes sur le contenu de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale et la résolution 2250 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet “Jeunesse Alafia” mis en œuvre par le Cnj-Mali, en partenariat avec l’Ong Acord et le soutien financier du Fund Building for Peace PBF) des Nations Unies.

Autre les officiels, à savoir le chef de Cabinet du ministère de la Jeunesse et de la construction citoyenne, le vice-président du Cnj-Mali Satigui Sidibé et le directeur pays de l’Ong Acord, M. Théophile Tyadi Sarah, les travaux ont regroupé les délégués des 10 régions et d’autres organisations de jeunesse (Ujmma, Plateforme Ensemble nous sommes un peuple, Les jeunes filles leaders et quelques membres du comité exécutif du Cnj-Mali). Ce projet Alafia, faut-il le rappeler, vise à sensibiliser les jeunes sur le contenu de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, sa mise en œuvre et la Résolution 2250 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Ainsi, durant les 18 mois de ce projet, plusieurs autres activités sont prévues. Il s’agit, entre autres, de l’organisation de causeries-débats avec les religieux, des tables rondes sur le plaidoyer en faveur de la jeunesse, des activités Himo, de l’appui économique aux jeunes porteurs de projet, le recrutement de jeunes médiateurs pour la paix, etc….

Le clou de cet atelier a été la formation de 30 assistants formateurs qui seront aux côtés des formateurs afin de faciliter la sensibilisation des jeunes sur l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale et la Résolution 2250 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Il sied de préciser que ce projet qui s’étend sur l’ensemble du territoire national bénéficie d’un financement de 800 000 Dollars du Fund Building for Peace des Nations Unies.

Kassoum THERA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here