Commune de Kalabancoro : Issa Bocar Ballo se considère toujours comme étant le Maire

14

Les élections communales de novembre 2016 dans la commune de Kalabancoro ont été marquées par la défaite du Maire sortant, Issa BocarBallo à la suite d’un arrêt de la Cour Suprême qui a invalidé le scrutin dans certains bureaux et centres de vote pour des raisons d’irrégularités. Une couleuvre que l’ex Maire n’a pas pu avaler car, après avoir refusé de faire la passation avec son successeur TiècouraHamadoun Diarra, il tente par tous les moyens de récupérer son fauteuil de Maire. Ce dernier, après son installation officielle par le Préfet de Kati a fait plusieurs semaines sans avoir accès à son bureau. Et c’est seulement le vendredi 9 juin dernier qu’il a pu y accéder en vertu d’une décision de justice qui a autorisé l’ouverture du bureau par la force.
Assurance LAFIA bon ramadan 2017
Malgré l’installation officielle du nouveau Maire de la Commune de Kalabancoro, TiécouraHamadoun Diarra et de son équipe le vendredi 28 avril dernier par le Préfet de Kati, le Maire sortant Issa BocarBallo refuse toujours d’admettre sa défaite en refusant de procéder à la passation de pouvoir avec son successeur comme il se doit. D’ailleurs, il ne s’avoue pas vaincu. Après plusieurs tentatives de le faire revenir à de meilleurs sentiments en vain, le Préfet de Kati a procédé,le lundi 15 mai dernier,à l’installation officielle du nouveau Maire malgré son absence car il a décidé de bouder la cérémonie comme il l’avait fait le 28 avril dernier. Le nouveau Maire a été installé dans le bureau de son adjoint car il n’a pas pu avoir accès au bureau qui lui revient de droit. C’est seulement le vendredi 9 juin dernier qu’il a pu y accéder en vertu d’une décision de justice qui l’a autorisé à forcer la porte. Puisque son prédécesseur Issa BocarBallo a refusé de lui remettre les clés.
Nombreux sont ceux qui pensaient que l’installation officielle du nouveau Maire par le Préfet de Kati allait mettre fin à ce feuilleton pour qu’enfin, Issa BocarBalloaccepte sa défaite en fonction des résultats donnés par la Section Administrative de la Cour Suprême qui le donnent perdant après l’annulation des opérations électorales dans les bureaux N°1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 8 du Centre de Gouana et N°1,2,3 et 4 du Centre de Sabalibougou-Est.
A la grande surprise de tous, le Maire sortant a refusé de reconnaitre sa défaite. Mieux, il a tenté des actions en justice contre le verdict de la Cour Suprême dans le but de changer les choses. C’est pourquoi, durant toute la semaine dernière, des rumeurs sur sa victoire circulaient dans la commune de Kalabancoro. Et selon des indiscrétions, il aurait tenté des recours en justice dont les résultats doivent tomber aujourd’hui vendredi 16 juin.
Pour preuve, lors de la cérémonie de passation de pouvoir le 15 mai dernier, le Préfet de KatiSadio Keita et son conseiller juridique, Oumar Coulibaly ont clairement indiqué que le Maire sortant Issa BocarBallo a tenté plusieurs voies de recours contre l’arrêt de la Cour Suprême qui ont été rejetés conformément à la loi organique de 2016 portant contentieux électoral qui stipule que : « il n’y a pas de recours de révision en matière de contentieux électoral ». Selon le conseiller juridique du Préfet de Kati, l’arrêt rendu par la Cour Suprême est exécutoire et définitif. Et il n’y a plus de recours possible contre cet arrêt.
Pour le Préfet de Kati, Issa BocarBallo a été induit en erreur par ses avocats pour lui soutirer de l’argent car sachant bien l’existence de cette disposition de la loi organique en matière de contentieux électoral.
« Il n’existe plus aucun recours possible contre l’arrêt de la Section Administrative de la Cour Suprême qui a déclaré élu, le candidat du RPM, TiécouraHamadoun Diarra », a conclu le Préfet de Kati Sadio Keita. Et malgré cette situation, Issa BocarBallo, appuyé dans sa prise de position par ses supporters continue à se considérer comme le Maire légitime de Kalabancoro.
M.D

Source : aBamako

aBamako