Pour la cohésion et l’entente au département de la santé de l’hygiène publique : Le ministre Samba Sow rompt le jeûne avec ses agents

7

Pour la recherche de la paix, l’entente, la solidarité et l’unité au Mali, le ministre Pr. Samba Ousmane Sow a coupé le jeûne le mardi 13 juin 2017 avec les cadres et les agents de son département au Centre de lutte contre la lèpre, en présence des journalistes.

Première du genre, cette cérémonie, appréciée par les convives, a été initiée pour que le personnel du ministère de la Santé profite du mois béni de Ramadan pour se rencontrer, se faire des bénédictions. Car, aux dires du ministre Pr. Samba Sow, tous les travailleurs du département ne se connaissent pas.

«La cérémonie a pour but de ramener la paix dans le pays, d’encourager un Mali de paix, de créer un lien de solidarité, de fraternité, d’unité, d’entente, de cohésion pour l’apaisement du climat social dans les services du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique. Il s’agit de faire en sorte que le personnel se retrouve pour montrer que ça va au Mali. Parce que dans un climat difficile, rien n’est possible. Dans un climat social apaisé, tout est possible. Nous ne souhaitons plus la grève qui s’est passée dans le milieu de la santé. Si nous arrivons à cultiver la paix entre nous, le Bon Dieu aura pitié de nous. C’est ce qui m’a amené à organiser cette coupure de jeûne pour que les uns et les autres puissent se comprendre, s’accepter et se donner la main pour parler le même langage. Tous les travailleurs de la santé ne se connaissent. J’ai invité tout le personnel (chefs de service, cadres, agents, syndicats, les ordres, les leaders…) pour que les gens puissent se côtoyer, se connaître. Les responsables du pays souhaitent que pareilles cérémonies se multiplient pour que les travailleurs puissent se connaître”, a-t-il expliqué, avant d’ordonner à tous les chefs de service du département de la Santé d’organiser avant la fin du mois de ramadan des cérémonies de coupure de jeûne dans leur structure entre eux pour échanger, discuter entre eux et prier ensemble. “Je veux qu’ils le fassent chaque année. Même si je ne suis plus ministre, je vous demande de le faire chaque année. Il faut le faire, même s’il faut le faire avec quelques sachets d’eau. Le fait de couper le jeûne ensemble et de prier ensemble est une grande bénédiction et permet d’apaiser la tension entre les travailleurs”, a-t-il préconisé, avant de remercier la presse pour son rôle d’accompagnement.

Après les repas et les prières, les convives ont fait des bénédictions au ministre en lui souhaitant plein succès à la tête du département. Des bénédictions ont été faites pour le retour de la paix au Mali. Donc, vivement la prochaine cérémonie.

Siaka Doumbia

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here