Solidarité : La Tika offre des vivres à l’Ecole des déficients auditifs de l’Hippodrome

8

A l’occasion du ramadan, l’Agence turque de coopération et de coordination (Tika), a offert un important don de vivres à l’Ecole des déficients auditifs (EDA) de l’Hippodrome, en Commune II. C’était le jeudi 8 juin 2017 dans l’enceinte dudit établissement. La valeur de cet acte de solidarité est estimée à près de 3 millions de F CFA. La cérémonie de remise a d’ailleurs été co-présidée par l’épouse du chef de l’Etat du Mali, Mme Kéita Aminata Maïga, et l’ambassadeur de Turquie au Mali, S. E. M. Hikmet Renan Sekeroglu.

Ce don se compose de 15 sacs de 50 kg de sucre, 15 sacs de 50 kg de riz, 15 sacs de 50 kg de lait, 15 sacs de 50 kg de mil, 15 bidons de 20 litres d’huile ménagère, 30 sacs de pate alimentaire (paquets de 10 kg) ; 10 sacs d’oignon et 10 sacs de pomme de terre.

C’est la réponse d’une requête de l’Ecole des déficients auditifs auprès de l’ONG Agir et du cabinet de la première Dame du Mali.

“Cette cérémonie traduit le bon partenariat entre la Tika et l’ONG Agir et symbolise l’amour qu’elles ont pour les enfants”, a souligné le président du comité de gestion de l’Ecole pour déficients auditifs (EDA), Demba Diallo.

“Ce geste montre la voie à suivre aux autres organismes de partenariat, aux ONG, aux personnes physiques et autres bonnes volontés pour soutenir les enfants en situation de déficience”, a-t-il ajouté.

“Il ne s’agit pas de savoir donner, mais de savoir où donner. Et vous, Agir et Tika, vous avez su où donner parce que ce don est d’une importance capitale pour tous ces enfants aujourd’hui“, a conclu M. Diallo. Il s’est ensuite solennellement engagé à utiliser les vivres dans “l’intérêt exclusif” des enfants déficients auditifs.

“Nous contribuons au développement de nombreux pays africains sur la base des relations historiques. Notre relation avec le Mali est fondée sur le principe de la confiance et du gain réciproque sur le long terme”, a déclaré Mme Müge Karatas, représentante de la Tika.

“La Turquie est prête à partager son expérience et son expertise avec le Mali à tous les niveaux et dans tous les domaines”, a-t-elle précisé.

Après avoir salué la présence de nombreuses ONG turques à la cérémonie, l’ambassadeur Hikmet Renan Sekeroglu s’est félicité de leurs nombreux appuis avec des “résultats fructueux” dans de nombreux secteurs au Mali.

“Cette cérémonie marque une autre étape dans l’assistance turque aux populations maliennes. Nos efforts se poursuivront en faveur du Mali dans tous les secteurs car notre coopération bilatérale est appelée à enregistrer des succès éclatants”, assuré l’ambassadeur turc.

Après avoir chaleureusement remercié la Tika pour cette donation, la première Dame du Mali s’est dite convaincue de “la nécessité de l’entraide pour plus d’harmonie dans la société”. Ainsi, Kéita Aminata Maïga a salué “les généreux donateurs turques” pour “leur geste très significatif et combien important dans le contexte du jour”.

En qualité de la présidente de l’ONG Agir, elle a sollicité les partenaires turcs pour la rénovation de la cantine scolaire de l’EDA. “Sans éducation, il n’y pas développement et sans assainissement de cadre de vie, surtout dans un milieu de handicapés, cela devient compliqué”, a indiqué Mme Kéita.

La première Dame du Mali a également fait un plaidoyer auprès de la Tika pour la rénovation du Centre artisanal des femmes ainsi que les locaux de l’Association malienne de lutte contre les déficiences mentales chez l’enfant (Amaldeme).

Pour le ministre malien de l’Education, Mohamed Ag Erlaf, cette cérémonie a un “double sens”.

“Le premier étant la solidarité et le mois du ramadan a une importance particulière au Mali. L’expression de la solidarité de la Tika au profit des enfants déficients auditifs est bien perçue par notre département, car elle contribue à leur confort et à leur plein épanouissement. Second aspect, c’est que cet acte est inscrit par la première Dame dans le programme d’un certain nombre d’activités en faveur de cet établissement. Elle a aussi insisté que cette action de solidarité soit perpétuée en faveur d’autres structures d’éducation spéciale. Ce qui sera un appui inestimable pour le département soucieux de l’accès de tous les enfants du Mali à une éducation de qualité”, a déclaré le ministre à la presse à la fin de la cérémonie.

Il faut souligner que l’ONG Agir fait de la solidarité en faveur des enfants en situation difficile et des populations démunies un axe majeur de son action en plus de la protection de l’environnement.

Cet engagement se traduit par une présence humanitaire constante à travers, entre autres, la distribution de plats chauds dans les hôpitaux, la distribution de kits alimentaires et de viande aux familles et personnes dans le besoin au niveau des six communes du district, la distribution de vivres aux familles, veuves et orphelins des soldats maliens morts sur le champ de l’honneur…

Moussa Bolly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here