9ème Numéro du Point de presse du Porte-parole du Gouvernement : Quatre questions essentielles au centre des échanges

10

Il s’agit de la fermeture des sites d’orpaillages du 15 juin au 30 septembre, le statut particulier du district de Bamako, de la libre administration des collectivités, les modalités de transfert des ressources des collectivités, ainsi que le Code des collectivités

Le traditionnel point de presse hebdomadaire du ministre du Commerce, porte-parole du gouvernement après le Conseil des ministres a eu lieu le jeudi 15 juin 2017, dans la salle de conférence de ce département. A cette occasion, Abdel Karim Konaté, était accompagné par deux de ses collègues du gouvernement : le ministre des Mines, Pr Tiemoko Sangaré, et celui de la Décentralisation et de la Fiscalité, Alhassane Ag Moussa. L’objectif de la rencontre était de faire le point aux journalistes sur les grandes décisions prises lors du Conseil des ministres tenu le mercredi 14 juin dernier dans la salle de délibération du palais de Koulouba sous la présidence du Premier ministre.

Au total quarte questions essentielles de la vie de la nation ont été abordées avec les journalistes. Il s’agit des questions de la fermeture des sites d’orpaillages du 15 juin au 30 septembre, le statut particulier du district de Bamako, de la libre administration des collectivités, les modalités de transfert des ressources des collectivités, ainsi que le code des collectivités.

D’entrée de jeu, le ministre des Mines a informé les journalistes de la suspension effective à partir du 15 juin jusqu’au 30 septembre 2017 des activités d’orpaillages traditionnelle sur toute l’étendue du territoire national. Il a également rassuré que toutes les dispositions ont été prises en concert avec les organisations et fédérations des orpailleurs pour le respect et le bon déroulement de cette opération de la fermeture des sites d’orpaillages. Le Pr Tiemoko Sangaré, a fini ses propos en sollicitant l’implication des journalistes pour la sensibilisation des populations par rapport à cette décision.

Avant lui, le ministre de la Décentralisation et de la Fiscalité, a rappelé que le projet de loi adopté en Conseil des ministres apportera des innovations concernant notamment la typologie des collectivités territoriales, les modalités de transfert des services déconcentrés consultatifs de l’Etat aux Collectivités territoriales, et l’institution de comités consultatifs de sécurité au niveau régional et local. Le Conseil des ministres a également adopté un projet de loi portant Code des collectivités territoriales. Selon le ministre Alhassane Ag Moussa, le projet de loi adopté consacrera d’importants changements ou innovations qui sont, entre autres, l’introduction du suffrage universel direct pour l’élection des membres des conseils de cercle.

Selon le ministre Ag Moussa, le projet de loi adopté réajuste le statut particulier du District de Bamako à la lumière des réformes envisagées par la loi sur la libre administration des collectivités territoriales et le code des collectivités. Ces projets de loi sur la décentralisation ont été adoptés sur la base de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, a rappelé le ministre de la Décentralisation.

AMTouré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here