Attaque à Bamako: une Malienne et un Portugais travaillant pour l’UE tués (Mogherini)

22

Luxembourg, 19 juin 2017 (AFP) - Un Portugais et une Malienne, qui
travaillaient tous deux pour l'Union européenne au Mali, ont été tués dans
l'attentat de dimanche près de Bamako, a annoncé lundi la haute représentante
de l'UE, Federica Mogherini.
"Malheureusement je peux confirmer qu'il y a eu deux victimes parmi nos
collègues de l'UE, une victime portugaise qui faisait partie de la mission de
formation de l'UE à Bamako" et "une collègue malienne qui travaillait pour la
délégation européenne" au Mali, a déclaré Mme Mogherini lors d'une conférence
de presse à Luxembourg.
L'attaque, qualifiée de "jihadiste" par le ministre malien de la Sécurité,
Salif Traoré, est le premier attentat anti-occidental depuis plus d'un an dans
la capitale malienne.
Une quarantaines de civils ont réchappé de l'attaque contre le campement
Kangaba, un "ecolodge" situé à la périphérie de Bamako prisé des expatriés.
Quatre assaillants ont été tués sur place et cinq suspects arrêtés, selon les
autorités.
Le ressortissant portugais tué travaillait pour la Mission d'entraînement
et de formation de l'armée malienne (EUTM, forte de quelque 600 personnes),
notamment sur la problématique de la lutte antiterroriste, une menace
omniprésente au Sahel.
Mme Mogherini a souligné les effets bénéfiques à ses yeux de cette mission
d'entraînement militaire alors que l'UE veut renforcer sa coopération en
matière de défense et "se profiler comme un acteur crédible de la sécurité
internationale".
La façon dont les forces spéciales sont intervenues au campement Kangaba
montre "que les forces de sécurité maliennes sont aujourd'hui bien plus
préparées" que par le passé, a-t-elle dit à l'issue de la réunion mensuelle
des chefs de la diplomatie des 28 Etats membres de l'UE.
Mme Mogherini s'est dit "fière" et "reconnaissante" envers les "hommes et
les femmes qui servent" sous le drapeau européen "contre le terrorisme".
axr/agr/jh

Source : aBamako

aBamako