MESRS : La lettre n°2017-37 du SNESUP porte ses fruits

22

Suite au dépôt de la lettre n°2017-37, préavis de grève du CEN-SNESUP en date du 30 mai 2017 sur la table du Ministère du Travail et de la Fonction Publique, Chargé des Relations Extérieures avec des Institutions relative à la révocation du doyen de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FSEG), le SNESUP a eu gain de cause.

Cette grève avait pout but d’exiger la révocation du doyen de la FSEG à cause de son « sens anti-pédagogique » lors de la grève illimitée du syndicat national de l’enseignement supérieur (SNESUP). Il est expliqué, que lors de la grève illimitée du comité exécutif national du Syndicat national de l’enseignent supérieur (CEN-SNESUP), la faculté des sciences économiques et de gestion de (FSEG) de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako(USSGB) était la seule faculté qui continuait à donner des cours à ses étudiants sous l’ordre du Doyen de ladite faculté.

En effet, il est à savoir qu’aux termes des négociations entre la commission de conciliation et le CEN-SNESUP qui s’est réuni les 09 au 12 juin dernier au sein du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le SNESUP a levé son mot d’ordre d’observation de 48h qui était prévue du 13 au 14 juin passé à cause des résultats obtenus qui sont respectivement la suspension du doyen de la FSEG, Pr. Ousmane Papa KANTE dans ses fonctions et la restitution immédiate des cours aux enseignants permanents de la FSEG.
Affaire à suivre…

Source : aBamako

aBamako