Une nouvelle attaque jihadistes près de Bamako a fait 6 morts

25

Des hommes armés ont attaqué ce dimanche un lieu de détente prisé des expatriés occidentaux, à proximité de Bamako, faisant au moins deux morts dont une Franco-Gabonaise. Trente-six clients, dont 13 Français, ont pu être secourus, a précisé lors d'une conférence de presse le ministre de la Sécurité, Salif Traoré, qui s'est rendu sur place.
Quatre hommes armés à moto et une voiture ont pris d'assaut "Le Campement Kangaba". « Au début, nous avions pensé qu'il s'agissait de bandits armés mais en fait il s'agit d'une attaque terroriste », a déclaré Salif Traoré.

Les forces de sécurité maliennes, ainsi que des véhicules aussi bien de la force de l'Onu au Mali que des forces françaises entouraient le site, qui était également survolé par un hélicoptère, selon des témoins. Le nombre des assaillants n'a pas été précisé, mais au moins quatre ont été tués, a affirmé dans la soirée le ministre malien de la Sécurité, Salif Traoré. Toujours selon la même source, deux autres se seraient échappés et étaient recherchés.

Par ailleurs huit policiers ont été blessés lors d'un échange de coups de feu avec les assaillants. L'une des victimes de l'attaque est une citoyenne franco-gabonaise tandis que la nationalité de l'autre est en cours de vérification, a poursuivi le ministre de la Sécurité. Les deux victimes ont été tuées par balles. Deux employés de l'hôtel et deux autres clients ont été blessés, également par des armes à feu.

Les opérations de ratissage se sont poursuivies hier dans la soirée. Le ministre de la sécurité a qualifié l’attaque d’attentat terroriste. Selon lui, le modus opérandi des assaillants indique que c’était des terroristes.

Le général Salif Traoré ministre de la Sécurité et de la protection civile

Source : aBamako

aBamako