Attaque terroriste contre le campement Kangaba : 9 morts dont un élément de force spéciale

100

24 heures après l’attaque terroriste contre le Campement Kangaba, un bilan officiel a été annoncé hier par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, général de brigade Salif Traoré. Il fait état de 9 morts dont un élément des forces spéciales, 7 blessés et plusieurs interpellations.

Les opérations de ratissage engagées contre les terroristes qui ont attaqué le Campement Kangaba le dimanche dernier ont pris fin hier, après 8 heures d’horloge. Elle aura permis, selon le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, d’exfiltrer 36 personnes retenues dans le Campement, dont 11 maliens, 13 français, 1 italien, 1 camerounais, 1 ivoirien, 1 espagnole, 1 égyptien, 2 kényan, 1 islandais, 2 norvégiens, 1 néerlandais et 1 hongrois. Dans ce lot il y avait 4 enfants de 5 à 14 ans.

Elle a fait neuf morts dont les quatre assaillants, quatre clients du Campement (une franco-malienne, un franco-gabonais, un chinois et un portugais). Les forces de sécurité de son côté déplorent la perte d’un élément des forces spéciales.

L’opération a déjà permis l’interpellation de plusieurs suspect dont un par les populations civiles. Saisissant cette occasion, il les a invitées à plus de coopération avec les forces de sécurité.

Au terme de cette opération, l’hôpital du Mali a enregistré 46 admissions dont 5 décès, 7 blessé plus ou moins grave et 34 victimes indemnes. Toutefois le ministre Traoré a les journalistes que les enquêtes sont en cours pour déterminer les responsabilités.

Au moment où se tenait ce point de presse, a informé le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, cette attaque n’avait toujours pas été revendiquée.

Youssouf Coulibaly

Source : aBamako

aBamako