Droit à l’alimentation et à la nutrition : le programme Alliance pour l’Engagement Citoyen s’y emploie

8

À travers le partenariat pour le renforcement des capacités des organisations de la société civile pour l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Mali, l’Alliance pour l’Engagement Citoyen entend relever ce défi. À cet effet le lancement officiel dudit programme a eu lieu le mardi 13 juin dernier à l’Hôtel Radison Blu de Bamako. C’était en présence de plusieurs personnalités entre autre : la Directrice Régionale d’ ICCO en Afrique de l’Ouest, le Chef de la Coopération de l’Ambassade des Pays-Bas au Mali, le Président du Conseil National de la Société Civile, les représentants de plusieurs organisations de la Société civile, Madame l’adjointe à la Commissaire du Commissariat à la Sécurité alimentaire et les ministres en charge de la Promotion de la femme de l’Enfant et de la Famille, TOURE Oumou TAORE et celle de l’Élevage et de la Pêche ,LY Ta DRAVE.
A l’entame de la cérémonie, la directrice d’ICCO a tout d’abord, au nom du Consortium formé par des ONG Européennes (ICCO Coopération, Wilde Ganzen, EDUKANS, CNV, Kerck Active), souhaité la bienvenue à tous les acteurs et partenaires (Ambassade des Pays-Bas au Mali) présents à la cérémonie du lancement avant de les remercier pour le rôle important qu’ils ont joué pour la réalisation du programme « Alliance pour l’Engagement Citoyen ».
Selon la FAO, la sécurité alimentaire prévaut lorsque « toutes les personnes, en tout temps, ont économiquement, socialement et physiquement accès à une alimentation suffisante, sure et nutritive qui satisfait leurs besoins nutritionnels pour leur permettre de mener une vie active et saine ». C’est pourquoi je réitère mon remerciement aux acteurs et partenaires qui en ont fait leur credo a-t-elle indiqué. D’ajouter que l’adoption récente de la politique Nationale de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PolNSAN) a été une initiative salutaire pour une anticipation dans la prévention de l’épineuse question de sécurité alimentaire et nutritionnelle. Pour conclure la directrice évoquera que ce programme AEC qui court de 2016 à 2020 a pour objectif de contribuer au renforcement de l’espace politique pour les actions des organisations de la société civile afin qu’elles soient en mesure de dialoguer avec les décideurs gouvernementaux sur les meilleures politiques et stratégies en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle.
Pour sa part, le président du Conseil National de la Société Civile en la personne de M. Boureima Allaye TOURE a, au nom des organisations de la société civile telle que (OMAES, MOSAD et AMASSA), remercié l’ambassade des Pays-Bas ainsi que le consortium pour la réalisation du programme Alliance pour l’Engagement Citoyen afin de palier a l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Mali. Le Président du Conseil National de la Société Civile n’a pas manqué de remercier le gouvernement de la République du Mali pour ses engagements auprès de la société civile tout au long des programmes qu’elle entame pour le bien être de la population.
Il a également remercié l’Assemblée Nationale du Mali pour avoir ouvert le dialogue avec les organisations de la société civile sur la question du droit à l’alimentation et à la nutrition au Mali. À cet effet il a exhorté tous les acteurs : ministères de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, de l’Education à s’impliquer davantage aux côtés de la société civile pour l’assurance totale de la sécurité alimentaire et nutritionnelle pour la population malienne.
Ne dit-on qu’il n’y a point de développement durable sans l’élimination de la faim et de la malnutrition ? interrogera madame DICKO Bassa DIANE Commissaire Adjointe au Commissaire à la sécurité alimentaire tout en introduisant son discours. Elle a évoqué que c’est en 2016 que le gouvernement du Mali a commandité la politique nationale de l’alimentation et nutritionnelle contre l’insécurité alimentaire. Elle a ensuite salué l’initiative d’ICCO ainsi que les organisations maliennes (AMASSA, OMAES, MOSAD) tout en affirmant que beaucoup d’objectifs sont fixés d’ici 2020 pour l’assurance de la sécurité alimentaire. Tout en abordant dans le même sens que madame l’adjointe à la Commissaire à la sécurité alimentaire, Madame LY Ta DRAVE, le ministre de l’élevage et de la pêche a vivement remercié l’initiative du programme ainsi que les organisations nationales et internationales qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de l’évènement. Ainsi elle a déclaré ouvert le lancement officiel du programme de l’Alliance pour l’Engagement Citoyen.
A signaler que le sketch d’un groupe sur l’alimentation ainsi que la cantatrice Mamou SIDIBE qui soutient les paysans à travers des louanges ont marqué l’apothéose du lancement.
Dognoumé DIARRA

Source : aBamako

aBamako