Gestion de la problématique migratoire : Les acteurs proposent leurs solutions

11

Du 15 au 17 juin 2017 s’est tenu à Bamako, à l’initiative du ministère des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, les concertations sur les problématiques migratoires. Aux termes des travaux, des recommandations ont été formulées par les participants pour une meilleure gestion du phénomène.

Après trois jours d’échange fructueux, les participants aux journées de concertations sur les questions migratoires ont communiqué au ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, Dr Abdramane Sylla. C’était en faveur de la cérémonie de clôture des travaux sur phénomène migratoire.

Cette rencontre de trois jours qui a réuni près de 300 participants avait pour but d’offrir un cadre légal aux acteurs concernés par les questions de migration de faire de proposition pour une meilleure gestion de la question.

Les recommandations formulées aux plus hautes autorités du pays, à ce titre, sont de sécuriser et moderniser l’Etat-civil et les documents de voyage ; diligenter la délivrance de la carte Nina à toutes les missions diplomatiques et consulaires ; diffuser les textes législatifs et règlementaires relatif à la gestion des Maliens de l’extérieur ; renforcer la sécurité des migrants par le contrôle des frontières, créer des emplois pour retenir les jeunes dans les zones de production du pays…

Pour le ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine ces recommandations sont pertinentes. Il a assuré les panelistes de l’engagement du gouvernement à tout mettre en œuvre les intégrer dans la politique nationale de migration (Ponam). Il a aussi précisé que préoccupations des participants sont en partie prise en charge dans la Ponam.

Au cours de la cérémonie de clôture de des travaux de concertations sur les questions migratoire, le chef du département des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine a assuré les participants du soutien des partenaires technique et financiers à la résolution des problèmes migratoires.

Présent à ces journées de concertations, le Haut conseil des Malien de l’extérieur (HCME) et le Conseil supérieur de la diaspora Malienne ont tous salué cette initiative qui, selon eux, une fois mises en œuvre permettront, en grande partie, de mieux gérer la problématique de la migration au Mali. Ils ont promis de veiller à la mise en œuvre.

Youssouf Coulibaly

Source : aBamako

aBamako