Mali : la Secrétaire générale de la Francophonie condamne avec la plus grande fermeté l’attaque meurtrière à Bamako

5

La Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, condamne avec la plus grande fermeté l’attaque lâche et meurtrière survenue ce dimanche 18 juin au Campement Kangaba, lieu de villégiature très fréquenté aux abords de Bamako, qui a causé la mort d’au moins deux personnes et fait des blessés.

#CampementKangaba « Je tiens à exprimer mes sincères condoléances aux familles des victimes ainsi qu’aux autorités maliennes, durement éprouvées. J'ai, dès dimanche, pris contact avec le Président de la République, SEM Ibrahim Boubacar Keita, pour m'enquérir de la situation. Mes pensées vont également aux blessés, aux personnes retenues en otage lors de l'attaque, aux personnels du campement Kangaba, aux collectivités environnantes, tous en état de choc. Je salue l'intervention efficacement menée par les forces spéciales maliennes avec l'appui des militaires de l'opération française Barkhane et de la mission de l'ONU, MINUSMA. Ils ont permis d'évacuer de nombreux clients ainsi que des travailleurs du campement, de neutraliser les assaillants, démontrant ainsi l'efficacité et la pleine nécessité d'actions robustes, concertées et coordonnées. Ce nouvel acte terroriste intervient dans un contexte où des efforts considérables sont engagés dans le processus de mise en œuvre de l’Accord de paix», a déclaré Michaëlle Jean.

« La Francophonie demeure pleinement mobilisée dans ce combat contre le terrorisme. J’exhorte tous les partenaires internationaux à continuer de soutenir les autorités du Mali, des pays du G5 Sahel et de la sous-région contre ces menaces asymétriques qui continuent de les déstabiliser, d’endeuiller les populations, de porter atteinte à la paix et la sécurité» at-elle ajouté. Elle rappelle les engagements pris à ce sujet par les chefs d’Etat et de gouvernement à l’occasion du XVIe Sommet de la Francophonie, tenu les 26 et 27 novembre 2016 à Antananarivo (Madagascar).

Source : aBamako

aBamako