Mali : Un Chinois parmi les victimes tuées par les terroristes lors de l’attaque de Bamako (ministre)

7

Parmi les victimes tuées lors de l'attaque terroriste survenue le 18 juin contre le complexe hôtelier le Campement Kangaba, dans la périphérie de Bamako, la capitale malienne, il y a un Chinois, a déclaré lundi soir le ministre malien de la Sécurtié sécurité le général Salif Traoré lors d'une conférence de presse.
Le ministre Traoré a déploré 4 morts au côté des clients, dont une Franco-Malienne, un Franco-Gabonais, un Chinois et un Portugais, et le décès d'un soldat malien.
Selon le ministre malien de la Santé Pr. Samba Sow, tous les blessés ont été pris en charge par l'Etat malien et ils sont hors de danger.
Le groupe terroriste Nosrat al-Islam Wal Mouslimine ou "Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans", la nouvelle coalition terroriste armée composée d'Al-Qaïda au Maghreb Islamique, a revendiqué lundi sur les réseaux sociaux cette attaque.
La précédente attaque terroriste dans la capitale malienne date de mars 2016 et elle avait visé un hôtel de Bamako (Azalai Nord-Sud) abritant la mission de l'Union européenne qui entraîne l'armée malienne.
Elle a été repoussée avec succès faisant un mort parmi les assaillants. Quelques mois plus tôt, le Radisson Blu Hôtel a été la cible d'une sanglante attaque terroriste le 20 novembre 2015 faisant 20 morts en plus de deux assaillants.
La veille de l'attaque du campement, samedi, un détachement des Forces armées maliennes (FAMa) a été la cible d'une attaque terroriste à Bintagoungou (Goundam, région de Tombouctou). Cinq soldats maliens ont été tués et huit blessés, selon un communiqué du gouvernement malien.

Source : aBamako

aBamako