Nouhoum Traoré dit tonton Filany : l’espoir du rap malien !

9

Né le 28 juillet 1994 à Sikasso, le jeune Nouhoum Traoré dit tonton Filany est un jeune rappeur qui fait la fierté de sa région natale. Bercé dans une tradition musicale, Filany excelle dans le paysage du hip hop depuis maintenant 8 ans.
De sa famille, le jeune talent hérite du Kouroubi, un genre musical à base d’instrument traditionnel, il est composé entre autres du Nguilen, du Sinzin et le dounou… le Kouroubi est uniquement destiné aux familles royales Traoré et Berthé de la région de Sikasso.
Conscient de l’importance de ce genre musical pour les autres régions du pays et le reste du monde, le jeune Filany va l’adapter au rap afin de toucher un large public ‘’Je n’ai jamais quitté le Kouroubi, mais vu que la ciblée est assez limitée car uniquement destiné à deux familles de la région de Sikasso, je l’ai transposé en rap, pour que tous les Maliens puissent désormais en bénéficier’’, a-t-il évoqué.
Très prochainement, tonton Filany lancera son premier album intitulé ‘’GANIMAN PAH PAH’’ qui signifie littéralement ‘’très très chaud’’. ‘’J’ai décidé de donner ce nom à mon premier album pour marquer ma détermination car je viens en force. En plus, le dialecte ‘’GANIMAN PAH PAH’’ renvoie à ma région, Sikasso’’, a-t-il confié. Et de préciser que son premier album est composé de 8 titres dont 6 sont d’ores et déjà disponibles. Il s’agit notamment de : Ganiman Pah Pah, homage à Tenema Sanogo dit Zantigui, Nagaforko, Faman dounou, Korparta et Sinangouya Chôdagani. Ses chansons sont déjà disponibles sur les sites : zoolifemusique.com, rhhm.com ainsi que surs Bamadacity et la sur la chaine Youtube.
A en croire Filany, l’album sera disponible d’ici la fin de l’année pour le grand bonheur de ses fans. Selon le jeune rappeur, dans ses compilations, il fait des plaidoyers au profit des pauvres. Tout en expliquant aux pauvres le rôle qui est le leur. Les injures et autres styles de manquement ne sont nullement tolérés dans son genre musical.
Malgré ses bons offices,Filany n’échappe pas aux difficultés du métier .Si le jeune espoir reconnait et encourage le soutien de son entourage à l’image de M. Bekaye Coulibaly, Directeur Général du complexe scolaire Fadiala Coulibaly de Sikasso, son frère jumeau Adama Traoré dit Boua Filany, Mahamadou Koné dit papa, Tahirou Koné dit LTK agent des eaux et forêts à Sikasso, l’ambition qui l’anime exige le concours d’autres bonnes volontés pour que des simples ‘’sujets’’ aient le privilège de savourer la mélodie royale
A noter qu’il a pris part aux grands évènements comme le triangle du Balafon en 2016, l’édition Miss ORTM 2016…

Source : aBamako

aBamako