OCLEI : La lutte sans merci contre la corruption engagée

13

Avec le soutien résolu des plus hautes autorités du pays, une opération main propre a été lancée, le 13 juin 2017, chez les fonctionnaires. Les hauts agents du service public sont priés de déclarer leurs biens avant fin août.
Assurance LAFIA bon ramadan 2017
Assurance LAFIA bon ramadan 2017
Les fonctionnaires devront faire l’état de leurs véhicules, villas, vergers et tout autre signe extérieur de richesse à l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (Oclei). L’opération de transparence concerne aussi des milliers d’agents de l’administration qui devront justifier leur patrimoine.
Désormais, le fonctionnaire devra prouver qu’il a acquis ses biens de manière honnête. "Ceux qui vont dissimuler des biens seront surpris, parce que nous avons pris les dispositions nécessaires", assure Moumouni Guindo, président de l’Oclei. Créé en 2014, l’organe public composé principalement de magistrats a le pouvoir de saisir la justice sur des faits de corruption présumée.
Selon le président de l’Office, les fonctionnaires suspectés seront soumis à une enquête et les coupables risquent entre 3 à 5 ans d’emprisonnement en fonction de la somme détournée. C’est la première fois que les fonctionnaires sont directement concernés par la lutte contre la corruption.
Il convient de rappeler que depuis son accession à la magistrature suprême en 2013, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita mène une lutte acharnée contre la corruption. Avant la fin de son mandat, il compte assainir l’administration de cette pratique héritée des régimes précédents.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here