Réforme du secteur de la sécurité au Mali : Les acteurs en charge de la mission sont en formation.

9

Un atelier de cinq jours de formation au profit des membres du Commissariat à la Réforme du Secteur de la Sécurité (CRSS), a ouvert ses travaux le lundi 19 juin 2017. C’est l’Ex CRES de Badalabougou qui a servi de cadre à la cérémonie d’ouverture de cette rencontre présidée par l’Inspecteur Général Ibrahima DIALLO, le Coordonnateur du CRSS. L’organisation de cet atelier ayant bénéficié de l’appui technique et financier du National Democratic Institute (NDI) et de la Mission Intégrée multidimensionnelle des Nations Unies pour la Stabilisation du Mali (MINUSMA), son ouverture a enregistré la présence des représentants de ces partenaires. Il s’agit respectivement de Dr Badié HIMA et de Francis SOMDA.

« Pour vous aider à accomplir honorablement et avec efficacité votre mission, vous avez besoin de l’adhésion et du soutien constant des ministères de la défense, de la sécurité, de la justice, de la décentralisation et de l’administration territoriale. La réforme du secteur de la sécurité est un vaste chantier qui implique l’ensemble des domaines relevant de ces ministères techniques. Et pour réussir, une approche holistique impliquant tous les acteurs est nécessaire. Au regard de l’engagement actuel de l’ensemble de ces ministères techniques, le NDI et la MINUSMA n’ont aucun doute que vous aurez les moyens et les conditions adéquates dont vous aurez besoin au quotidien. » ; tels sont les propos introductifs tenus à l’endroit des participants à l’atelier par Dr Badié HIMA en sa qualité de représentant des partenaires. Il a ensuite déclaré que l’un des chantiers préalables de la réforme du secteur de la sécurité, est l’urgence de finaliser la mission et la politique Nationale de réforme du secteur de la sécurité ébauchée dans le rapport du GPRSS de juillet. « C’est de cette mission que découleront les plans d’action et les projets à mettre en œuvre. Le NDI et la MINUSMA sont d’ores et déjà disposés à vous accompagner dans sa finalisation et son adoption. » a rassuré le Directeur Résident Sénior du NDI Mali avant d’ajouter que l’atelier qui les réunit pour cinq jours est le fruit d’un long processus de partenariat fécond entre la Primature et les deux partenaires stratégiques que sont la MINUSMA et le NDI. D’où ses remerciements à la Primature et au Ministère de la Sécurité.

Pour l’Inspecteur Général Ibrahima DIALLO le coordonnateur du CRSS, cette session de formation permettra aux apprenants de maitriser les notions de réforme du secteur de la sécurité. « Une bonne compréhension de la sécurité, du secteur de la sécurité et la réforme du secteur de la sécurité leur permettra de réussir la mission qui leur est confiée. » a laissé entendre le Commissaire. L’Inspecteur DIALLO a aussi rappelé le contexte sécuritaire actuel marqué le terrorisme transnational, sous régional, régional et mondial qui constitue selon lui un défi à relever. « Pour relever le défi de l’extrémisme violent, il faut renforcer toutes les structures de l’Etat intervenant dans le secteur de la sécurité par le renforcement de la bonne gouvernance. » a indiqué le premier responsable du CRSS pour justifier l’organisation de la présente session de formation au terme duquel, des actes concrets de renforcement de la gouvernance doivent être posés d’après ses dires.

André SEGBEDJI/abamako.com

Source : aBamako

aBamako