Régularisation de l’audiovisuel Signature de conventions entre la Hac et certains services de communication

12

La Haute autorité de la communication (Hac) a décidé, lors de sa première session ordinaire de 2016, de signer des conventions avec des services de communication audiovisuelle exerçant dans la légalité ou dont l’établissement et l’exploitation ne nécessitent pas de recours à un appel à candidatures. C’est dans ce cadre qu’elle a signé le lundi 12 juin à l’hôtel Radisson Blu des conventions avec des services et sociétés de communication.

Il s’agit de Liberté Télévision et Africable Télévision ; de Canal+International, TNT SAT Africa et SATCOM Mali ; et de la radio méditerranée internationale de droit marocain. Ces sociétés sont désormais autorisées officiellement à émettre au Mali en toute légalité.

Cette cérémonie de signature présidée par le président de la Hac, Fodié Touré, a été également marquée par le lancement de la procédure de mise en conformité des radios privées émettant sur la base d’arrêté interministériel et d’autorisation provisoire ; du lancement de l’appel à candidature pour l’établissement et l’exploitation de radios et de télévisions privées et du lancement de l’appel à candidature pour l’établissement et l’exploitation de services de diffusion.

Dans le cadre de la mise en conformité au cadre législatif et réglementaire des services privés de communication audiovisuelle, la Hac s’est fixé des objectifs précis qu’elle a insérés dans un chronogramme d’activités étalant sur le second semestre de l’année 2017 et le début de l’année 2018.

La mise en conformité concernera les services privés de radios qui exercent conformément aux textes. Il s’agit de 387 radios qui émettent sur la base d’arrêté interministériel et de 94 radios émettant sur la base d’autorisation provisoire. Pour ce faire, un délai de 6 mois sera accordé aux premières et 4 mois aux secondes. Ces deux délais courant à partir du 3 juillet 2017.

Selon Fodié Touré, la présente cérémonie coïncide aussi avec la fin des travaux de la première session ordinaire de la Hac au titre de l’année 2017. Il a indiqué que l’importance des points inscrits à l’ordre du jour a nécessité la tenue immédiate d’une session extraordinaire pour les épuiser. En outre, le président de la Hac a rappelé que son institution a conduit à son terme l’opération de retrait de services aux 47 radios émettant sans autorisation. Avant d’ajouter que les missions d’investigation et d’audit se poursuivront respectivement au niveau de la Hac et de l’autorité malienne de régulation de télécommunication et poste pour l’identification et le retrait des services à toute radio émettant sans autorisation.
Aux dires de Fodié Touré, la Hac a aussi procédé au retrait de 234 fréquences autorisées mais non exploitées. Par ailleurs, à l’en croire, dans les semaines à venir, son institution définira des cadres précis de collaboration avec l’office de radio et télévision du Mali (Ortm), l’Amrtp et la société malienne de transmission et de diffusion (Smtd).

Fodié Touré a en plus fait savoir que la Hac, en vue des élections générales de 2018, projette d’organiser avec l’accompagnement des plus hautes autorités, à Bamako, courant mois d’octobre 2017, un séminaire thématique sur la régulation des médias en période électorale.
Diango COULIBALY

****

Source : aBamako

aBamako