Soutenance de thèse de doctorat : Yacouba Aliou désormais détenteur d’un Doctorat

7

Notre collaborateur, Yacouba Aliou, est désormais détenteur d’un doctorat en Sciences de la vie et de la terre, option : amélioration des végétaux, depuis samedi, le 17 juin 2017. Son thème de thèse s’intitule : «Effets du stress hydrique et de la fertilité du sol sur les performances de différents porte-greffes du ziziphus mauritiana domestiqué».

Assurance LAFIA bon ramadan 2017
Pendant trois bonnes heures, Yacouba Aliou a partagé avec l’assistance et les membres du Jury les résultats de ses recherches sur le jujubier dont le nom scientifique est le «ziziphus mauritiana». Cette soutenance prouve une fois encore que l’on ne finit jamais de connaître.
Le nouveau Docteur a répondu avec maîtrise parfaite aux questions qui lui ont été posées par les membres du Jury et l’assistance.
S’il n’y a pas de travail parfait, l’on est tout de même en droit de dire que notre collaborateur Yacouba Aliou a ajouté des connaissances nouvelles pour l’amélioration des végétaux, une contribution de qualité à l’avancée scientifique dans notre pays.
Son travail a été récompensé par la mention très honorable par le Jury composé de son Président le Pr Alfousseni Bérétaudau, son Directeur de Thèse, le Pr Mohamed Sidda Maïga, le Pr Rokia Sanogo, le Pr Inamoudou Ibny Yattara et Maître de conférences, le Dr Ousmane Niangaly.
On dit souvent qu’à cœur vaillant il n’y a rien d’impossible ! Yacouba Aliou l’a démontré en assurant entièrement le financement de ce travail colossal abattu au bout d’intenses efforts, malgré son âge avancé. Comme pour dire qu’on n’est jamais trop vieux pour acquérir la santé de l’âme.
Les recettes sur le jujubier ainsi obtenues par Yacouba Aliou permettront au monde scientifique de mieux connaître cette plante à vertus multiples en milieu traditionnel malien. Est- ce aussi pour cette raison que les enfants sont friands de ses fruits ?
La soutenance s’est déroulée à la FAST sur la colline de Badalabougou.
Bon vent Docteur !
La Rédaction

Source : aBamako

aBamako