Taekwondo, championnats du monde : Huit combattants pour défendre les couleurs du Mali

33

Huit combattants représenteront le Mali aux Championnats du monde de taekwondo qui se dérouleront, du 24 au 30 juin, à Muju, en Corée du Sud. La délégation malienne a quitté Bamako, hier, et devrait arriver, ce mardi, en Corée du Sud.
Conduite par Maître Mamadou Sow de la Fédération malienne de taekwondo (FEMAT), la délégation comprend, également un manager, Maître Bakary Diawara «Yankee», un arbitre international, Maître Yacouba Traoré, un entraîneur, Maître Ibahima Niang et un médecin, Maître Inhissa Ben Bengaly. La veille de son départ de Bamako, la délégation a reçu la visite du représentant du ministère des Sports, Youssouf Singaré, pour la traditionnelle cérémonie de mise en route. La rencontre s’est déroulée au Palais des sports d’Hamdallaye, en présence de plusieurs personnalités, dont le 2è vice-président de la FEMAT, Maître Mamadou Koné, ceinture noire, 5è dan, le directeur exécutif du Comité national olympique et sportif (CNOS), Oumarou Tamboura, le directeur technique national de la FEMAT, Maître Alioune Badara Traoré, ceinture noire, 7è dan et le double champion du monde de taekwondo, Daba Modibo Keïta.

Après la présentation de la délégation, Oumarou Tamboura, Youssouf Singaré et Maître Mamadou Koné se succéderont au micro pour souligner, chacun, l’importance des Championnats du monde et rappeler aux huit combattants ce que le pays attend d’eux en Corée du Sud. Le directeur exécutif du CNOS insistera, surtout, sur la carrière de Daba Modibo Keïta, sacré deux fois champion du monde des lourds, invitant les protégés de l’entraîneur, Ibrahima Ninag, à s’inspirer de l’exemple de leur aîné. «Le Comité national olympique et sportif est fier de la Fédération malienne de taekwondo, c’est la fédération la plus titrée du Mali, avec ses deux titres de champion du monde», soulignera Oumarou Tamboura. Le 2è vice-président de la FEMAT et le chef de cabinet du ministre des Sports abonderont dans le même sens, en mettant l’accent sur l’importance du maillot national et en exhortant les huit combattants à saisir la chance que leur offre la participation aux Championnats du monde.

«Vous allez vous frotter à l’élite mondiale du taekwondo, c’est une étape importante de votre carrière qu’il ne faut pas rater», martèlera Maître Mamadou Koné. Parmi les huit combattants sélectionnés, figure une fille, Goundo Samaké qui n’est autre que la gardienne de la sélection nationale féminine de football. Âgé de 25 ans et sociétaire du dojo du stade Modibo Keïta, Goundo Samaké était déjà présente aux Jeux africains de Brazzaville avec la sélection nationale (2015). «Je rêve de remporter une médaille à Muju et je me battrai pour ça. Je suis la seule fille du groupe, je ferai tout pour prouver que je mérite la confiance de la FEMAT», promet la gardienne des Aigles dames qui s’alignera dans la catégorie des -62kg.

Au total, 180 pays participeront à ces Championnats du monde, à raison de seize combattants (huit garçons et autant de filles) par nation. La direction technique nationale de la FEMAT avait présélectionné seize combattants, avant de réduire de moitié la liste de la sélection nationale, en raison des contraintes budgétaires. «Ce sont les meilleurs des meilleurs qui ont été sélectionnés. Ils se sont entraînés, pendant plusieurs mois, avec les réservistes. On peut compter sur eux pour défendre, honorablement, le drapeau national à Muju», dira le directeur technique national (DTN), Maître Alioune Badara Traoré.
Souleymane B. TOUNKARA
LA LISTE DE LA SELECTION
Adama Ballo (-54kg), Oumar Sissoko (-63kg), Samba Niang (-68kg), Seydou Fofana (-74kg), Mohamed Kouma (-80kg), Karamko Soumaré (-87kg), Toumani Diabaté (+87kg) et Goundo Samaké (-62kg).
NB : L’honneur reviendra à Adama Ballo d’ouvrir le bal, le 24 juin, pour la délégation malienne. Quant au dernier combat, celui de Goundo Samaké, il se déroulera, le 30 juin.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here