Des pratiques « anti- marche » dénoncées

45

Le député de l’URD, Mamadou Hawa Gassama, a déclaré, au cours de la marche, que des motos ont été bloquées, devant les ponts de la rive droite, ce qui empêché plusieurs personnes de participer à la manifestation. Des chauffeurs de Sotramas, a-t-il dit, ont été payés pour ne pas conduire des gens à la marche. En outre, le RPM, a-t-il dit, a promis de payer des personnes, dans les régions, cercles et communes du pays profond, pour voter oui au référendum. Ces pratiques n’ont toutefois pas empêché la marée humaine de se déplacer jusqu’à la place de la Liberté.
B.D.

Source : aBamako

aBamako