Lionel Zinsou en visite à la BRVM : ‘’l’épargne longue, socle fondamental du développement de l’Afrique’’

13

En visite à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), l’économiste et ancien Premier ministre du Benin Lionel Zinsou, qualifié « d’afroptimiste » et reconnu pour son implication dans la promotion du renouveau de l'économie africaine post-2000 a fait un plaidoyer en faveur de ‘’l’épargne longue’’, qui selon lui ‘’s’avère être le socle du développement de l’Afrique’’.

Selon Lionel Zinsou, le constat ces dernières années est que ‘’ c’est l’essentiel de l’épargne qui est en train de nourrir l’économie africaine’’. S’il admet que les investissements directs étrangers sont nécessaires pour des raisons qualitatives, l’ancien Premier ministre Béninois estime toutefois que les Etats africains devraient privilégier l’épargne longue pour financer leurs économies, et partant leur développement.

C’est en cela qu’il a salué le travail réalisé par la BRVM. ‘’La BRVM a un rôle essentiel dans ce développement. Le jour on aura une fluidité complète entre Lagos et Abidjan, on aura un très grand marché financier. Désormais le développement de l’Afrique est totalement endogène. Au moment de l’indépendance on nous avait livré des économies rudimentaires, petit a petit nous créons ces moyens différents. Avec les privés qui commencent à être intéressés à entrer dans le marché des capitaux’’, a expliqué l’économiste Lionel Zinsou.

S’il reconnaît que les Etats africains pour la plupart sont surendettés, l’ancien PDG de PAI Partners affirme par contre que ‘’les économies des Etats Africains sont sous-endettées, sous-capitalisées’’. Pour preuves, alors que dans l’UEMOA, la moyenne du taux d’enedettement se situe autour de 40% du PIB, la France elle se situe à 100% du PIB, quand en Grande Bretagne c’est 150% du PIB. Lionel Zinsou a salué le choix de certains Etats pour les sukuks, ‘’des instruments parfaitement adaptés’’. Il a, pour finir, encouragé aussi bien les Etats que le secteur privé à aller sur les marchés financiers dans la dynamique d’une épargne longue. ‘’L’épargne longue, c’est sauvegarder de la valeur, c’est se sauver sur le long terme’’, a conclu l’ancien Premier ministre Béninois.

Le Directeur Général de la BRVM, Edoh Kossi Amenounvé a dit la gratitude de l’institution qu’il dirige à l’ancien Premier ministre Béninois et économiste chevronné Lionel Zinsou pour sa visite. Il a repris à son compte les convictions de son hôte. ‘’Il est possible de développer de transformer notre continent , de développer l’Afrique en y mettant les moyens qu’il faut, notamment avec le marché des capitaux. La mobilisation de l’épargne africaine à long terme doit être une priorité’’, a dit le Dr Edoh Kossi Amenounvé.

La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) est commune à l’ensemble des huit (8) pays de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Elle enregistre
à ce jour une capitalisation estimée à 9345,410 milliards de F CFA.

Elisée B.

Source : aBamako

aBamako