Mali : les associations musulmanes rejoignent la vague de contestation contre le référendum

19

Les associations musulmanes du Mali ont tenu ce mercredi une conférence de presse pour exprimer leur opposition au référendum de révision constitutionnelle que le gouvernement prévoit de tenir le 9 juillet prochain.

Elles se joignent ainsi à l’opposition, à des mouvements de la société civile, des partis de la majorité présidentielle comme l’Adema, Yelema de l’ancien premier ministre Moussa Mara et le Congrès national d’initiative démocratique (CNID).

« Ce projet de révision comporte des points qui divisent les Maliens au lieu de les unir. Nous les musulmans, nous sommes là aujourd’hui pour lancer un appel au président IBK pour qu’il retire ce projet. », a déclaré Mohamed Kimbiry, porte-parole des différentes associations musulmanes.

Interrogé sur ce que les musulman vont faire si le président de la République ne retire pas le projet, Mohamed Kimbiry a dit : ‘’si le projet n’est pas retiré, en ce moment nous appellerons à voter non au référendum.’’

Le projet de révision constitutionnelle prévoit l’instauration du Sénat et de la Cour des comptes. Bon nombre de Maliens opposés au projet de réforme constitutionnelle estiment que les priorités sont ailleurs.

Mais depuis son adoption à l’assemblée nationale le premier juin, la mesure est de plus en plus contestée.

AD/od/APA

Source : aBamako

aBamako