Consortium delta intérieur du Niger : L’eau coule à gogo à Goundaga et à Guidiowel, dans le cercle de Djenné

10

La date du samedi 17 juin 2017 restera à jamais gravée dans les annales et dans les esprits des populations de Goundaga et Guindiowel, deux villages situés dans la commune urbaine de Djenné, région de Mopti. Ce jour-là, les habitants de ces deux localités ont retrouvé l’espoir avec l’inauguration d’une adduction d’eau potable d’une capacité de 18m3, réalisée par le Consortium Delta Intérieur du Niger à travers une de ses composantes l’ONG ASFEM (Association pour le Sursaut de la Femme).
Une toute première dans la zone. Les travaux ont été exécutés par l’entreprise Mamadou Yaro. En effet, la cérémonie de réception de cet ouvrage multi-villages, ainsi que d’autres infrastructures notamment, 2 étangs piscicoles, 3 marres aménagés, 3 forages, s’inscrit dans la mouvance du « lancement officiel du programme de réduction des effets néfastes des changements climatiques dans le Delta Intérieur du Niger ».
Ces activités, elles-mêmes entrent en droite ligne avec les objectifs de la 18ème édition de la Quinzaine de l’Environnement que Mopti a eu l’honneur d’abriter. Financé à hauteur de 475 millions de FCFA par la République de Suède et la Norvège, ce programme qui concerne également le cercle de Macina, est placé sous le pilotage du PNUD, Administrateur financier.
Placée sous le haut patronage du Préfet du cercle de Djenné, Maouloud Baby, la cérémonie de lancement dudit programme s’est déroulée en présence des sous-préfets, du maire de la Commune Urbaine de Djenné, du Coordinateur du Consortium Delta Intérieur du Niger, Tiémoko Coulibaly, des chefs de services techniques, les notabilités, les représentants des confessions religieuses.
Delta Intérieur du Niger est un Consortium de six ONG, à savoir : ADESA ; AVPIP ; CERAD ; ADCOPS ; GRAFE et ASFEM. Il se veut un cadre idéal pour participer à la réduction de la pauvreté des zones enclavées confrontées à difficultés d’accès à l’eau potable. C’est pourquoi, le consortium a opté comme slogan « Gérons les terres de nos ancêtres au profit de nos enfants. L’eau source de vie, préservons-là pour notre survie».
En cette circonstance, l’effervescence était au comble. Très ému, et dépassé par l’évènement, le Chef de village de Guidiowel, Souleymane Minta a laissé entendre que : «Aujourd’hui est un grand jour pour nous. C’est un jour spécial. Nous attendons ce moment depuis l’indépendance. Cette adduction d’eau est source d’espoir pour ma population. Depuis que le village existe, nous n’avions jamais eu aussi d’eau potable de cette quantité. Nous rendons grâce à Dieu et remercions le projet ».
A sa suite, le maire de Djenné a entretenu l’assistance sur l’importance de ce programme dans le développement de sa commune. Il a salué l’initiative du consortium Delta Intérieur du Niger et ses partenaires. Selon lui, ce programme vient à point nommé pour appuyer les populations à faire face aux changements climatiques et à l’insécurité alimentaire. Enfin, il a adressé de vifs remerciements au gouvernement du Mali pour son implication dans la réussite de ces actions en faveur de Djenné.
Ensuite, le Coordinateur du Consortium Delta Intérieur du Niger a été invité pour prononcer son discours. A l’entame de son propos, Tiémoko Coulibaly, tenu a salué le soutien du Programme des Nations Unies pour le Développement(PNUD) dans la concrétisation de cette initiative. Selon lui, grâce au financement de ce projet par la Norvège et la Suède à hauteur de 475 millions de FCFA, sur deux ans les populations ont une réelle opportunité de lutter contre les effets du changement climatique à travers certaines activités.
Suivra la présentation du projet par Mamadou Kouyaté.
Le préfet du Cercle, Maouloud Baby, très satisfait, a salué à sa juste valeur, cette opération. Il a surtout fait savoir que ce programme permettra au développement du cercle à travers la multiplication des activités génératrices de revenus.
Jean Goïta, envoyé spécial

Source : aBamako

aBamako