Lancement de la campagne agricole 2017-2018 à l’Office du Niger : Le ministre NangoDembélé s’insurge contre le gaspillage de l’eau

11

Le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, a procédé le 17 juin dernier à M’Bèwani dans la région de Ségou, au lancement officiel de la campagne agricole 2017-2018 de l’Office du Niger. Cette campagne est placée sous le thème : « cap sur l’opérationnalisation des centres ruraux de prestation ».La cérémonie de lancement a réuni, en plus de la délégation ministérielle, le président de l’APCAM, Bakary Togola, le Président Directeur Général de l’Office du Niger, Mamadou Barré Coulibaly, le Préfet de Niono et le Sous-préfet de Markala. On notait également la présence de nombreux producteurs de la zone.

Le plan de campagne 2017-2018 vise à renforcer la contribution de l’Office du Niger à l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire et nutritionnelle du pays, à réduire la pauvreté par l’accroissement des revenus des producteurs et par la création d’emplois.

Selon le PDG de l’Office du Niger, Mamadu Barré Coulibaly, l’atteinte de ces objectifs est liée à l’accélération du rythme des aménagements, à l’intensification, à la mécanisation agricole et à la promotion des chaines de valeurs.

« Le plan stratégique d’approche de  l’Office du Niger s’appuie sur le renforcement des capacités des producteurs et leurs organisations, des agents d’encadrement et des relations de type partenariat public-privé intervenant dans le secteur agricole », a expliqué le PDG de l’Office du Niger.

En vue de garantir les rendements actuels de production de riz ajoute-t-il, il serait souhaitable que le gouvernement poursuive ses efforts de subvention des intrants au profit des exploitants agricoles.

La campagne en chiffres

Le plan de campagne agricole 2017-2018 est établi dans le souci de l’atteinte des objectifs du contrat plan Etat-Office du Niger-exploitants agricoles pour la période 2014-2018. Il est élaboré dans un contexte de relative accalmie dans la zone Office du Niger.

Au titre de la campagne agricole 2017-2018 de l’Office du Niger, les objectifs en superficie se chiffrent à 158.406 ha de riz dont 14443 ha en saison de pluie et 13463 ha en saison sèche, 11365 ha de spéculation maraichère, 1625 ha de pomme de terre et 2 435 ha de maïs.

Sur le plan de rendement, les objectifs visés sont 6,41t/ha en saison de pluie pour le riz, 5,41t/ha en saison sèche pour le même produit, 35t/ha pour la pomme de terre et 5,15t/ha pour le maïs. Ainsi, la production totale attendue est de 1.001.345 de tonnes de riz paddy, 341.045 tonnes de produits maraichers, 12.545 tonnes de maïs et 56.875 tonnes de pomme de terre.

Dans le domaine de la pisciculture, il est attendue dans la zone Office du Niger au titre de sa campagne 2017-2018, une production de 2347,64 tonnes de poisson frais provenant de l’installation des 205 cages flottantes et la réhabilitation de 310 étangs piscicoles, de 78 ha de pisciculture et l’empoisonnement de 79 emprunts et mares.

En plus, il est prévu dans le domaine de l’élevage dans la zone Office du Niger, 6350 têtes de bovins, 1.317.964 litres de lait, 600 pondeuses pour une production de 162.000 œufs. Il est prévu aussi 1.990.140 doses de vaccins contre les neuf maladies les plus fréquentes.

Enfin, en matière d’aménagement, il est prévu de réhabiliter 10.382 ha d’anciens périmètres et d’aménager 5 604 ha. Quant à la maintenance des aménagements, les travaux d’entretien du réseau hydraulique de l’ensemble de l’Office du Niger sont évalués à 4.868.476.010 FCFA.

Après le lancement officiel de la campagne agricole, le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé a demandé aux producteurs de l’Office du Niger de respecter le calendrier agricole, les doses d’engrais à l’hectare et surtout d’éviter le gaspillage de l’eau. Il a aussi demandé à l’encadrement d’entretenir le réseau hydraulique pour permettre une bonne utilisation de l’eau.

Adama DAO


Source : Maliweb

Maliweb