Nyèsigiso : Résultat satisfaisants

31

L’Union des caisses Nyèsigiso a tenu samedi dernier sa 20è assemblée générale ordinaire à Ségou. Les travaux qui se sont déroulés dans la salle de conférence du Centre de recherche et d’expérimentation en fibres textiles (CERFITEX) étaient dirigés par le chef de cabinet du ministère de la Promotion de l’investissement et du Secteur privé, Mme Dicko Aminata Touré. C’était en présence du conseiller des affaires administratives et juridiques du gouverneur de la région, Issiaka Bathily et du directeur général de Nyèsigiso, Modibo Coulibaly. On notait également la présence du maire de la commune urbaine de Ségou, Nouhoum Diarra et du représentant du ministère de l’Economie et des Finances, Samba Sissoko.
Au cours de cette 20è assemblée annuelle, les administrateurs ont examiné et adopté le rapport du conseil d’administration, du comité de crédit et du conseil de surveillance et de déontologie. Ils ont aussi adopté le rapport d’activités et approuvé les comptes arrêtés au 31 décembre 2015 de l’exercice sous revu. Les administrateurs ont également procédé au renouvellement du bureau de la caisse Nyèsigiso. Dans son discours de bienvenue, le représentant du gouverneur de Ségou, Issiaka Bathily dira que l’assemblée générale annuelle de l’Union des caisses Nyèsigiso est un moment privilégié pour les organes de gestion et de contrôle de faire état aux membres, des réalisations de l’exercice écoulé ainsi que les défis que vous avez relevés à l’avenir.
En ouvrant les travaux, le directeur général de l’Union des caisses Nyèsigiso, Modibo Coulibaly a fait une brève explication des activités menées par sa structure au cours de l’année écoulée. C’est ainsi qu’il expliquera que s’agissant de la mission économique et au plan financier, sur la base des états financiers arrêtés au 31 décembre 2016, les principaux indicateurs se présentent comme suit : le bilan total s’est établi à 14.217.732.813 Fcfa en 2016 contre 14.968.058.097 Fcfa au 31 décembre 2015. L’encours des dépôts du réseau a connu une légère baisse de 0,11% passant de 11.981.108.704 Fcfa au 31 décembre 2015 à 11.991.108.704 au 31 décembre 2016 en raison de la transformation des dépôts de garantie en parts permanentes, et ce dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de mise en conformité à la réglementation. En termes de valeur absolue, le montant des impayés a baissé de 170.084.183 par rapport à l’exercice 2015 soit 25% en valeur relative. Le total des charges des produits financiers est passé de 3.226.606.808 Fcfa au 31 décembre 2015 à 3.282.220.019 Fcfa soit une augmentation de 55.613.211 Fcfa en valeur absolue et 2% en valeur relative. Les frais généraux ont subi une baisse de 2% en 2016 soit 50.744.011 Fcfa en valeur absolue. Cependant il convient de noter que les charges calculées sont passées de 1.347.856.186 Fcfa au 31 décembre 2015 à 1.091.111.942 Fcfa au 31 décembre 2016 soit une baisse de 19% en raison de l’amélioration de la qualité du portefeuille de crédits. Ces efforts de maîtrise des charges et particulièrement des frais généraux, dira
Modibo Coulibaly, ont permis de réduire le déficit du réseau de 49% qui passe de 641.598.986 Fcfa à 327.310.781 Fcfa.
Cependant, malgré tous ces résultats, Nyèsigiso comme tant d’autres institutions de micro-finances fait face aux défis de renforcement des fonds propres et de mise en conformité à la réglementation. Le directeur général, Modibo Coulibaly, expliquera que pour relever ces défis le principe de déficit doit être concrétisé dans toutes les entités du réseau. C’est pourquoi en 2017, poursuivra-t-il, il est impératif de poursuivre la reconstitution et le renforcement des fonds propres, la gestion efficace des risques crédits, le renforcement du contrôle interne, le contrôle de gestion à travers un suivi rigoureux des frais généraux.
A la fin des travaux, des prix et diplômes de reconnaissance ont décernés aux plus méritants des membres et travailleurs de la caisse Nyèsigiso. C’est ainsi que la caisse de Kayes qui a fait 2,78% de croissance a remporté le premier prix et une enveloppe de 200.000 Fcfa. Les caisses de la Commune V de Bamako et de Bamako-centre qui occupent la deuxième et la troisième place ont fait respectivement une croissance de 0,87% et 0,77% et ont également reçu respectivement 150.000 Fcfa et 100.000 Fcfa chacune.

Demba COULIBALY
AMAP-Ségou

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here