Assemblée nationale : Les députés autorisent la création de l’Office de Développement de la Pêche et de l’Aquaculture

8

A la faveur d’une séance plénière tenue dans la salle Modibo Keita hier jeudi 22 juin, les élus de la nation ont examiné puis adopté le projet de loi portant ratification de l’ordonnance N°2017-008 /PRM du 21 février 2017 portant création de l’Office de Développement de la Pêche et de l’Aquaculture dans le delta intérieur du Niger avec 105 voix pour, 0 contre et 0 abstention. Ledit projet de loi était défendu par Mme Ly Taher Dravé, ministre de l’Elevage et de la Pêche.
Les discussions entre la ministre et les députés ont porté sur l’impact que la nouvelle loi peut avoir sur le développement de la pêche en général et sur le delta central du Niger en particulier. Les députés ont aussi demandé à la ministre et à la commission saisie pour l’étude au fond, des éclaircissements sur les mesures envisagées par le gouvernement pour rentabiliser ce sous-secteur. Egalement, ils ont voulu avoir une idée sur son impact sur les collectivités, sur le chômage des jeunes, le support juridique pour l’atteinte de ses objectifs, entre autres.
L’honorable Drissa Tangara, président de la commission du Développement Rural et de l’Environnement dira que cette initiative du gouvernement est salutaire. Selon lui, la pêche constitue un sous-secteur important de l’économie nationale. Et sa contribution est estimée à 90 milliards FCFA.
A en croire le député Drissa Tangara, la production halieutique est estimée à plus de 92000 tonnes de poissons et emploie près de 7,2 % de la population active. Et le delta central représente 80% de la production nationale de poisson en termes de capture.
Pour lui, l’adoption de ce projet de loi permet de poursuivre les actions d’investissement dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture. Car il assurera l’appui à la commercialisation dans ces domaines. Aussi, face aux changements climatiques dit-il, l’Office permettra de renforcer la résilience des pêcheurs et des aquaculteurs en leur assurant un encadrement rapproché.
A sa suite la ministre Mme Ly Taher Dravé dira que l’Office de Développement de la Pêche et de l’Aquaculture sera un instrument de lutte contre de la dégradation de l’environnement. Car d’après elle, la pêche traditionnelle nuit à l’environnement. Et avec l’Office, les pêcheurs seront formés sur les nouvelles techniques de leur métier et seront adaptés aux nouvelles technologies. A en croire la ministre, la nouvelle structure aura pour tâche de donner plus de visibilité et d’orienter les jeunes vers le sous-secteur de l’aquaculture.
Enfin, Mme Ly Taher Drave a souligné que l’Office de Développement de la Pêche et de l’Aquaculture dans le Delta intérieur du Niger jouera un rôle important dans la mise en œuvre de la volonté politique de faire du sous-secteur de la pêche, un des leviers de l’autosuffisance alimentaire tout en améliorant la compétitivité des produits de la pêche sur le plan national et international.
Convaincus par le plaidoyer de la ministre, les députés ont autorisé la création de l’Office à l’unanimité de ceux présents avec 105 voix pour, zéro contre et zéro abstention.
Souleymane Birama Minta

Source : aBamako

aBamako