Mbouna Industries, Moulin des Boulangers : Une production de 155 tonnes de farine par jour

39

Le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, a visité le Moulin des Boulangers de Mbouna Industries, sur la route de Sanankoroba. C’était le mardi 20 juin 2017 en compagnie des membres de son cabinet et de la presse. Cette unité industrielle a nécessité un investissement de 9 milliards de F Cfa sur une superficie de plus de 2 hectares.

Le Moulin des Boulangers de Mbouna Industries a démarré ses activités en fin avril dernier et a mis les premiers sacs de farine sur le marché ce mois de juin 2017. Elle a une capacité «d’écrasement» de 200 tonnes de blé par jour et une production de 155 tonnes de farine par jour. «Farine Massa» est sa marque déposée. L’usine a contribué également à la création de 108 emplois directs et indirects.

Selon le Chef de production, Tarik Takoua, un test effectué en France a prouvé que la Farine Massa est le leader au Mali en termes de qualité. Le ministre Mohamed Aly Ibrahim, a visité les différentes sections de l’usine, notamment le nettoyage, la mouture et le saccage (mise en sac). Avec des membres de son cabinet, il a assisté à une production test dans les locaux de Mbouna Industries.

Selon l’administrateur général adjoint de Mbouna Industries, M. Mohamed Cissé, la matière première dans la fabrication de la farine (le blé) est importée de la France, de la Russie et du Canada. Et seulement 10 % du blé utilisés sont produits au Mali, notamment dans les cercles de Diré et Goundam (Tombouctou).

Après le Mali, cette unité industrielle vise le marché sous-régional, notamment le Burkina Faso, dans les jours à venir. En parlant de difficultés, M. Cissé a insisté sur l’accès au financement, le transport du blé, du port de Dakar (Sénégal) à l’usine et les délestages qui jouent beaucoup sur la production.

«Avec Mbouna Industrie, une minoterie, nous pouvons dire que nous passons vers une transition économique à l’industrie. La transition économique de l’industrie devient donc une réalité au Mali», a déclaré Mohamed Aly Ag Ibrahim, après avoir visité l’unité industrielle.

Et d’ajouter qu’il est «nécessaire et important d’encourager et soutenir cette initiative» qui crée non seulement de la valeur ajoutée et des richesses indispensables à la croissance économique, mais aussi et surtout des emplois. Pour le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim, cette usine participe à la fourniture de farine pour les boulangers.

Salma Saye

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here