Projet de loi portant révision constitutionnelle : La Fondation CMDID renforce la capacité des acteurs politiques

8

Le Centre Malien pour le Dialogue Inter-partis et la Démocratie a organisé, le mercredi 21 juin 2017 à l’hôtel Salam, une journée d’échanges interpartis sur la loi portant révision constitutionnelle. L’objectif de cette rencontre était d’informer suffisamment les acteurs sur le pourquoi et les changements contenus dans le texte officiel qui a été présenté par le président de la commission loi de l’Assemblée Nationale l’honorable Zoumanan Ntji Doumbia.
La Fondation CMDID part du postulat que la technicité et la nouveauté de certaines questions peuvent susciter des appréhensions et interrogations qui ne pourront trouver leur solution que dans des débats et échanges approfondis en vue d’une véritable appropriation. Ainsi, conformément à ses objectifs de favoriser l’émergence d’un débat politique sur des questions d’intérêt national, la fondation CMDID, dans un souci d’apporter une contribution utile au référendum constitutionnel, organise une série d’ateliers d’échanges à Bamako et dans des régions, afin de permettre l’appropriation du contenu de la loi portant révision de la constitution par les maliens.
Ces ateliers viseront les acteurs suivants : les représentants des partis politiques, les représentants des organisations de la société civile, les membres des comités de veille genre de la fondation CMDID, les membres du réseau des jeunes des partis politiques de la fondation CMDID ainsi que des représentants de l’audiovisuel. Dans son intervention, le Président du Conseil d’Administration de la fondation, Boubacar Sandinan Camara a déclaré que l’occasion leur est offerte encore une fois de plus, de se mettre ensemble, pour échanger, s’informer et travailler, afin de consolider le processus démocratique.
« Norme de référence juridique, la Constitution reste et demeure un instrument hautement politique d’où l’intérêt qu’il suscite particulièrement au niveau des acteurs politiques. Mais conformément aux principes démocratiques, les positions politiques formulées dans un processus de révision constitutionnelle peuvent être convergentes ou divergentes », a-t-il souligné. Avant d’ajouter qu’il revient à eux (plateforme politique), d’expliquer largement le contenu de cette révision constitutionnelle, pour permettre aux citoyens maliens de voter en connaissance de cause. Selon lui, l’objet de cette rencontre porte sur le renforcement des capacités des acteurs politiques.
Et que grâce à leur engagement, leur esprit critique et leur capacité d’analyse, qu’ils auront à apprécier les modifications contenues dans la loi portant révision de la Constitution dans la perspective d’aller informer les populations. Dans sa présentation, le président de la commission loi de l’Assemblée Nationale l’honorable Zoumanan Ntji Doumbia est revenu de façon générale sur les travaux lors de l’élaboration du projet de loi portant révision de la constitution. Ainsi, il a évoqué les modifications de certains articles, la création de nouvelles lois ainsi que des innovations. Il dira que ces travaux ont été faits dans un processus participative et inclusive.
Ousmane Baba Dramé

Source : aBamako

aBamako