Vente promotionnelle de bovins : Les prix sont abordables

17

L’opération Ramadan 2017 de vente promotionnelle de bovins » a été officiellement lancée la semaine dernière à Bamako par le ministre de l’Elevage et de la Pêche, Mme Ly Taher Dravé. C’était au chaba terrain de Lafiabougou. Etaient présents à la cérémonie de lancement, M. Bakary Maridiè Niaré, 1er adjoint au maire de la commune IV, M. Amadou Traoré, représentant des éleveurs et des membres du département ministériel.

Cette 8ème édition qui concerne Bamako et Mopti mobilise quelques 1.100 bovins classés en catégorie de premier, deuxième et troisième choix. Les fourchettes de prix varient respectivement de 250.000 à 300.000 F CFA pour le premier choix marqué au vert, 200.000 à 250.000 F CFA pour le 2ème choix marqué au jaune et de 150.000 à 200.000 F CFA pour le troisième choix, marqué au rouge. Sur les 1100 bovins « promotionnels » mis à la disposition par l’opération, 900 sont prévus pour le marché bamakois sur lesquels 554 sont déjà disponibles. Pour le 1er adjoint au maire de la commune IV, Bakary Maridiè Niaré, cette initiative du monde pastoral et de l’Etat permet aux populations « d’avoir des animaux au prix abordable pour la fête ». « Sans cette opération, les citoyens ont d’énormes difficultés d’accès à la viande », a ajouté le maire. Avant de remercier les initiateurs (les coopératives d’éleveurs et l’Etat) de l’opération.
Le représentant des éleveurs, Amadou Traoré a, lui, rappelé les efforts de l’Etat dans l’atténuation de certains faits qui rendaient difficile la mise en œuvre de l’opération. Parmi ceux-ci, il faut retenir l’acheminement du bétail qui est astreint durant tout le trajet au paiement des taxes. Leur accès à l’eau et à l’aliment bétail et leur sécurisation sont aussi des problèmes qui ont été résolus par l’Etat. Si pour le représentant des éleveurs, l’Etat a fourni d’énormes efforts comme les laissez-passer pour le transport du bétail et l’accès à l’eau et à l’aliment dans le cadre de l’opération, il y a beaucoup de choses à revoir. « Dans la plupart de nos zones d’élevage, nous avons seulement 3 mois d’accès aux ressources pastorales dues aux conditions climatiques, il est difficile dans ces conditions d’avoir de la viande de qualité », explique M. Traoré qui exhorte le gouvernement à subventionner l’aliment bétail. L’homme qui est aussi le Secrétaire exécutif de la coopérative Niéta de Djabali a expliqué l’importance pour l’Etat de favoriser l’alphabétisation et l’éducation des éleveurs pour une meilleure promotion des pratiques pastorales dans notre pays.
Le ministre de l’Elevage et de la pêche, Mme Ly Taher Dravé, a rappelé l’importance de cette opération et les efforts du président de la République relatifs à la disponibilité et à l’accès pour les Maliens d’une viande de qualité à des prix abordables. « Cette opération met producteurs et consommateurs en contact direct. Sans les intermédiaires, et en plus des efforts que nous avons consentis, les prix deviennent nettement meilleurs », explique le chef du département de l’Elevage et de la pêche ». Pour Mme Ly Taher Dravé, l’approvisionnement du marché en bovins « promotionnels » améliore « les conditions de vie des populations » tout en accroissant « le revenu des pasteurs ». La réussite de cette opération repose en partie « sur l’engagement des producteurs », a affirmé Mme Ly Taher Dravé.

Mamadou DOLO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here