Après le Mali, Medi1 Radio peut retransmettre au Burkina Faso

15

Medi1 Radio peut désormais émettre depuis le Burkina Faso. En effet, une convention générale portant autorisation d'émission en modulation de fréquence a été signée à Ouagadougou, entre le PDG de la Radio Méditerranée internationale (Medi1), Hassan Khiyar, et la présidente du Conseil supérieur de la communication (CSC) du Burkina Faso, Nathalie Somé.

Par cette signature, le CSC autorise Medi1 à exploiter par voie hertzienne un service de radiodiffusion d’informations générales pour une durée de dix ans renouvelable. Avec cette convention, Medi1 Radio poursuit sa stratégie de développement en Afrique.

Le 12 juin, la station était également autorisée à émettre au Mali. Selon la présidente du CSC, « La signature de cette convention de concession de radiodiffusion sonore au-delà de l’enrichissement du paysage médiatique, permettra de renforcer davantage les liens d’amitié entre le Burkina Faso et le Royaume du Maroc déjà au beau fixe».

Cependant, elle a invité Medi1 Radio à respecter les règles de la concession, ainsi que ses obligations envers le CSC et les auditeurs et à être un média au service de la paix.

Le message a été reçu par M. Hassan Khiyar, président-directeur général de Medi1 qui a pour sa part rassuré les autorités Burkinabé sur le strict respect des règles.

« Dans tous les pays de diffusion, nous diffusons dans le strict respect des règles, des règlementations, des dispositions des autorités de régulation. Quand on vient dans un pays, on vient comme partenaire, mais respectueux de la loi, respectueux des règles de fonctionnement. Donc on fonctionnera dans le strict respect de ces lois au Burkina Faso.», a-t-il indiqué.

Créée en 1980, Medi1 est une radio à vocation internationale qui émet dans deux langues, l’arabe et le français, dans une dizaine de pays en Afrique, en Europe, au Moyen-Orient et sur Internet. Elle revendique aujourd’hui plus de 25 millions d’auditeurs et se veut l’une des radios de référence au Maghreb.


Source : Africatime

Africatime