Mali : les investissements ont diminué dans le secteur minier (PM)

19

Le Premier ministre malien, Abdoulaye Idrissa Maiga, a déploré, mardi à Bamako, le ralentissement des investissements dans le secteur minier au moment où, a-t-il souligné, l’exploitation de l’or représente ‘’8% du PIB et 30 % des recettes fiscales’’ du pays.

‘’La recherche minière et pétrolière connait un ralentissement drastique du fait que des les partenaires techniques et financiers s’orientent vers d’autres secteurs de l’économie’’, a indiqué le Premier ministre en ouvrant les états généraux du secteur minier pétrolier du Mali.

‘’L’or représente 8% du PIB et 30% de recettes fiscales du Mali’’, a souligné Abdoulaye Idrissa Maiga avant d’appeler à une réflexion sur ‘’un changement de paradigme mettant l’accent sur les petites mines et l’encadrement de l’orpaillage’’.

Au vu ‘’des moments difficiles que traverse le secteur, il est nécessaire de ‘’faire l’état des lieux’’, a, pour sa part, déclaré Tiémoko Sangaré, le ministre des Mines qui a rappelé qu’’’avec 500 kilogrammes d’or de production moyenne par an, le Mali est à 50 tonnes de production moyenne, avec un pic de 63 tonnes en 2003’’.

L’exploitation minière dans son aspect moderne a commencé au Mali en 1984 avec la mine de Kalana. Aujourd’hui, il ya une dizaine de mines au Mali.

D’une durée de trois jours, les travaux qui réunissent des experts, des responsables des sociétés minières et des orpailleurs, feront l’état des lieux du secteur en vue de proposer des recommandations au bénéfice d’un secteur minier plus prometteur.

AD/cat/APA

Source : aBamako

aBamako