Afrobasket féminin, Sylvain Lautié : «Nous avons une envie forte de gagner»

23

Dans une interview qu’il a bien voulu nous accorder, le technicien français affirme, sans détours, que son objectif est de remporter la couronne continentale et affiche sa confiance quant à la capacité des Aigles Dames de relever le défi

L’Essor : L’Afrobasket féminin, c’est dans deux mois à Bamako. Comment se passe la préparation de la sélection nationale ?
Sylvain Lautié : «Nous venons de commencer il y a deux semaines. Ça se passe très bien. Il y a un groupe de filles motivées et revanchardes parce que la coupe d’Afrique n’est pas venue à Bamako depuis 10 ans.
Les filles ont envie d’apporter la joie au peuple et une ligne de plus à leur palmarès. Je pense que ce sera la conclusion d’une dynamique du basket-ball féminin du Mali avec la victoire finale à l’Afrobasket senior».

L’Essor : Quelles sont les joueuses qui ont été présélectionnées ?
Sylvain Lautié : «Nous avons élaboré une liste de joueuses. Je n’entre jamais dans les cas individuels parce que pour moi, c’est le collectif qui est primordial. On gagnera avec un collectif et rien d’autre.
Je fais un travail collectif. Individuellement, les joueuses ne gagneront pas. Avec le groupe qu’on a, on fera tout pour gagner. Peu importe le nom des joueuses, l’essentiel c’est d’avoir la volonté de jouer pour le Mali, d’apporter une pierre à l’édifice. Nous avons un groupe mixte».

L’Essor : Où se passera le stage de préparation ?
Sylvain Lautié : «Nous allons faire 90% de nos activités à Bamako. Nous sommes très bien ici et nous sommes heureux. Quoi de mieux que de se préparer dans la salle où il y aura l’Afrobasket. On sait que l’adresse est quelque chose d’important et nous pourrons bien prendre nos repères. Ça permet aussi d’être à l’aise avec les paniers. Je remercie le gouvernement malien de nous avoir mis dans les conditions idéales de préparation. La sélection nationale est logée du côté du Palais des sports, bien climatisé. Il fait également beau. Ce qui nous permet de bien récupérer quand nous sommes à la phase de préparation physique».

L’Essor : Y aura-t-il des matches amicaux avec d’autres sélections nationales ?
Sylvain Lautié : «C’est très compliqué d’avoir des matches amicaux. Parce que c’est une période où il n’y a pas de compétitions à part en Afrique. On devait jouer contre la Tunisie, maintenant que nous sommes dans la même poule, ce n’est plus possible. Nous avons un pré-accord avec le Sénégal mais les dates proposées sont très tardives. C’est compliqué. Nous trouverons les moyens de faire des matches d’une autre manière. Peut-être contre les garçons, d’autres groupes. Je n’ai pas peur pour ça.

Source : aBamako

aBamako