Révision constitutionnelle: la plateforme et la CMA soutiennent le projet de loi

116

Les groupes armés sont tous d’accord avec la modification de la constitution du 25 février 1992 car, ils estiment que leurs revendications ne peuvent pas être satisfaites sans la révision de la constitutionnelle.

Alors que le référendum sur la révision constitutionnelle est reporté sine die, les groupes armés signataires de l'accord d'Alger apportent leur soutien au gouvernement pour la modification de la loi fondamentale. Les responsables de la Plateforme et de la Coordination des mouvements de l'azawad l'ont déclaré hier après une rencontre avec la commission des lois de l'assemblée nationale. La CMA se dit favorable à la révision de la constitution et assure qu'elle votera oui au référendum. Selon Mahamadou Djéry Maïga, sans la révision constitutionnelle, l'application de l'accord sera impossible.

Même son de cloche du coté des mouvements de la Plateforme. Ses responsables assurent qu'ils ne voteront pas contre ce projet qu'ils ont eux-mêmes demandé. Ils estiment que la mise en œuvre de l'accord passe par la révision de la constitution. Cependant ils estiment que chacun doit pouvoir voter librement et exprimer sa volonté.

Source : aBamako

aBamako
  • jinns76011833

    T