Mali : les trois thérapies du médiateur de la République pour optimiser la gestion foncière

14

Pour le médiateur de la République du Mali, Baba Akhib Haïdara, la solution aux problèmes fonciers auxquels est confronté le pays passe par trois paramètres essentiels : le cadastre, une réforme foncière adaptée et une politique plus juste d’indemnisation en cas d’expropriation. C’est ce qu’il a expliqué ce 28 juin 2017 lors d’une conférence de presse portant sur la présentation de son rapport 2016.

« Sur la gestion domaniale et foncière, les constats portent sur les problèmes soulevés par les réclamations portant essentiellement sur la contestation du droit de propriété ; le non-respect de la procédure d’expropriation pour cause d’utilité publique ; la violation des règles fixées pour la purge des droits coutumiers ; la superposition de titres de propriété. Il a cité aussi l’utilisation illégale du domaine privé immobilier de l’Etat, l’attribution de titre sans parcelle, la dégradation des berges du fleuve Niger, entre autres. » rapporte à ce propos le site d’information Mali Actu, ajoutant : « A ce titre, le médiateur recommande, entre autres, la mise en œuvre du cadastre afin de réduire significativement le nombre des litiges fonciers ; la mise en œuvre du projet relatif à la réforme du système foncier ; l’indemnisation juste et préalable avant toute expropriation pour cause d’utilité publique ».

Outre le problème du foncier, le rapport annuel du médiateur s’est également intéressé au système judiciaire et à la protection sociale.

Souha

Source : aBamako

aBamako