Maintien de la paix, le budget alloué à l’ONU revu à la baisse

16

Sous la pression des États-Unis, l'ONU devra réduire le budget des Casques bleus de 600 millions de dollars, soit 7,2% du budget global. Cette décision a été prise après plusieurs semaines d'intenses négociations à New York. Cet accord doit encore être validé par l'Assemblée générale de l'ONU. Le vote pourrait intervenir vendredi.

Les Nations unies dépenseront 7,3 milliards de dollars pour leurs opérations de maintien de la paix l'an prochain, au lieu de 7,87 milliards actuellement. L'Ambassadeur des États-Unis à l'ONU, Mme Nikki Haley a déclaré que son pays avait été capable : "en cinq mois de réduire d'un demi-milliard de dollars le budget du maintien de la paix de l'ONU." Pour elle " ce n'est qu'un début."
Selon l'Ambassadeur français Francis Delattre "les économies qui seront réalisées ont été soigneusement calibrées", il a assuré, que ces coupes prennent en compte "les récentes évolutions positives du maintien de la paix ainsi que les évolutions sur le terrain". les États-Unis, premier contributeur à ce budget, voulaient une baisse d'un milliard de dollars, soit un recul de près de 13 %. l'Union européenne soutenait la baisse validée dans l'accord à 7,3 milliards de dollars.
Les missions de l'ONU les plus touchées seront celles de la région du Darfour, au Soudan et de la République démocratique du Congo (RDC), qui sont les opérations les plus coûteuses (plus d'un milliard de dollars chacune). Pour autant, il y aura des réductions de budget "systématiques" dans l'ensemble des opérations de maintien de la paix sous la pression des États-Unis, a prévenu un diplomate sous couvert de l'anonymat.

Selon certains analystes, la réduction du budget alloué aux Nations unies aura des incidences dans les pays concernés par les opérations de maintien de la paix. Souleymane Drabo, journaliste éditorialiste au quotidien national « L'essor » pense que toutes les opérations de maintien de la paix seront touchées par cette mesure et la solution pour nos pays pourrait être l'opérationnalisation du G5 Sahel :

Selon la MINUSMA, des négociations sont en cours entre le secrétaire général des Nations unies et le gouvernement américain. Il a entamé depuis mardi une série de réunions à Washington. Il a rencontré plus de 20 parlementaires membres du Comité des affaires étrangères de la chambre des Représentants. António Guterres a discuté des efforts sur la réforme de l’ONU, de son programme axé sur la prévention et de l’importance de l’engagement positif des États-Unis aux Nations unies ainsi que la menace posée par le terrorisme à l’échelle mondiale. Le mandat de la MINUSMA devrait être renouvelé demain vendredi par le conseil de sécurité.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here