Réinsertion des enfants talibés et enfants en situation de rue au Sénégal et au Mali : Les bons résultats de l’AMVESOS

41

502 enfants en situation de vulnérabilité au Mali sont réintégrés socialement et bénéficient de mesures de protection, de provision et de participation

L’Hôtel Onomo a servi de cadre, le jeudi 29 juin dernier à le tenue d’un atelier de présentation des résultats du projet de réinsertion des enfants talibés et enfants en situation de rue au Sénégal et au Mali. La cérémonie était placée sous la présidence du PCA de l’AMVES, Pr Mamadou Marouf Keita qui avait à ses côtés le coordinateur national du projet et les partenaires. Il s’agissait pour les acteurs d’expliquer les résultats du projet qui porte sur le rapportage.

Ce projet entamé depuis 2015 vise à venir en aide aux enfants en situation de fragilité, voire de conflits. L’objectif spécifique du projet est d’intégrer socialement 1500 enfants en situation de vulnérabilité dans la sous-région dont 1000 au Sénégal et 500 au Mali. Pour répondre à la situation de vulnérabilité et de pauvreté des familles, les actions suivantes ont été mises en ouvres. Le placement des enfants en situation de rue dans les centres d’accueil provisoire, la recherche de la trace des enfants pour la réunification de la famille et la mise en place d’un mécanisme de protection de l’enfant.

Le projet financé par l’union Européenne et mis en œuvre dans notre pays par SOS village d’Enfants Mali a atteint des résultats fort appréciables. Il ressort de ces résultats, qu’au Mali, au total 502 enfants ont bénéficié de l’accompagnement du projet, 400 /500 bénéficiaires d’une prise en charge (médicale, assurance, maladie) ; 242 enfants accompagnés pour l’obtention de document d’état civil, 25 enfants placés en apprentissage de métiers ; 10/14 maîtres coraniques soutenus avec une activité génératrice de revenus(AGR) pour l’amélioration des conditions des enfants talibés dans les écoles coraniques ; 15 tuteurs individuels et 33 tuteurs regroupés en associations soutenus par les AGR pour l’amélioration des conditions des enfants , enfin la formation des maitres coraniques , des tuteurs et organisations communautaires de base partenaire sur les thématiques relatives à la prise en charge de la protection de l’enfant ( talibés er enfants de la rue).

A noter que SOS VE est présente au Mali depuis 1984. L’AMVESOS est présente dans 5 régions à travers des programmes de soutien aux enfants et aux familles à Kita, Socoura, Sanakoroba, Bamako, et Khouloum. Et depuis, 30 ans, des hommes et de femmes ont accompagné et soutenu l’Association dira le président. Toujours pour les acquis obtenus durant ces 30 ans, il y a la cellule d’encadrement des jeunes qui accueille 172 jeunes dont 73 filles depuis 16ans sortis de nos villages et restant encore sous notre prise en charge. Aujourd’hui ceux-ci suivent des enseignements secondaires, professionnels ou supérieurs. Ils sont en grande majorité dans des familles naturelles, élargies ou d’accueil. Seulement quelques uns sont en foyer ou en habitation encadrée. Aussi, s’ajoutent 4 jardins d’enfants SOS à Sanankoroba, Mopti, Kita et Kayes qui assurent l’éducation préscolaire de 1015 enfants dont 55 enfants de nos villages et 960 de la communauté d’accueil ; 16 programmes de renforcement de la famille, dans le cadre de la prévention de l’abandon, encadrent 3150 enfants et 900 familles, 250 de ces familles sont déjà autonomes et cela grâce aux activités génératrices de revus (AGR). ; 3 écoles fondamentales Hermann Gmeiner à Sanankoroba, Mopti et Kita donnant un enseignement de qualité à plus de 5000 élèves. Ainsi, en 2017, 2832 élèves dont 359 enfants de nos villages fréquentent ces écoles. Durant ces 20 dernières années, le taux moyen de réussite au DEF pour ces élèves a été de 90%.

DK

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here