Les indiscrétions de Bado

27

Au micro d’une radio locale, Me Hassan Barry a invité tous les responsables qui parlent d’insécurité résiduelle dans le pays d’aller battre campagne référendaire en 5ème région ! C’est un mépris du peuple ou une inconscience de la part de ces responsables qui sont entièrement déconnectés des réalités du pays a-t-il ajouté.

—————————-

Selon le président Ibrahim Boubacar Keita l’article 118 de la constitution interdit la révision seulement lorsqu’une partie du territoire est occupée par des forces étrangères. Pourtant le gouvernement d’IBK avait accusé ATT de n’avoir rien fait pour empêcher l’entrée sur le territoire national de forces étrangères. Où sont alors ces forces étrangères ? Ont-elles quittées le territoire ?

————————

En 2012, suite à la signature de l’accord cadre entre le capital putschiste Amadou Aya Sanogo et la CEDEAO, Me. Kassoum Tapo avait dénoncé la violation de la constitution à travers cet accord. Il a scandé sur tous les toits qu’une constitution écrite avec le sang des martyrs de 1991 ne saurait être piétinée par un groupe d’individus. Aujourd’hui, le même Kassoum Tapo défend est le défenseur d’un groupe qui tente de réviser cette constitution écrite par le sang de nos martyrs.

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here