Biographie des 10 boursiers du Mandela Washington Fellowship 2017 pour cet été aux Etats-Unis

32

Leur départ pour participer à l’édition 2017 du Mandela Washington Fellowship (MWF) est prévu pour la mi-juin.
Notes d’Information
Cette année, ce sont 10 jeunes leaders maliens (quatre dames et six hommes) qui ont été retenus pour participer à l’édition 2017 du Mandela Washington Fellowship (MWF) cet été aux Etats-Unis d’Amérique. Le MWF est un programme phare du Young African Leaders Initiative (YALI), qui a été initié par le président Barack Obama. C’est un programme conçu par le gouvernement américain pour encourager l’engagement et l’autonomisation de la future génération de leaders africains. Le programme permet à des centaines de jeunes professionnels africains issus de tout le continent de suivre une formation de six semaines dans des universités américaines sur le leadership dans les domaines des affaires et de l'entrepreneuriat, du leadership civique et de la gestion publique.
01- Koné Mariam Nouhoum Sidibé
Nantie d’un diplôme en Finance et Banque, Koné Mariam Nouhoum Sidibé est une Inspectrice des Finances. Elle évolue dans l’Administration Publique malienne depuis 2009. Après un bref passage dans le privé (secteur bancaire et télécommunication), Mariam réussira au concours de la fonction publique malienne. Elle débutera ainsi sa carrière au Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle comme chef section Certification et Validation des Acquis de l’Expérience et chargée du suivi financier des programmes tels que : le PAPESPRIM, le PAFIP, le PAFP à la Direction Nationale de la Formation Professionnelle. Passionnée par les finances, en 2012, elle poursuivra sa carrière à la Direction des Finances et du Matériel du Ministère de l’Economie et des Finances comme Chef section Approvisionnement et Marché Public et du suivi des dossiers du PAT (Programme d’Assistance Technique) de la Banque Mondiale et du PAGAM. Mariam est déployée depuis 2013 au centre 6 des impôts du District de Bamako où elle officie en tant que gestionnaire.
02- Bilaly Dicko
Auteur, professeur d’université et consultant, Bilaly Dicko est un jeune entrepreneur malien qui inspire sa génération à travers ses initiatives qui visent à encourager les jeunes à découvrir le meilleur d'eux-mêmes et à exploiter avec précellence leurs rêves. Directeur exécutif de la fondation «Les Leaders de Demain» qui consiste à coacher et former les jeunes pour les aider à ressortir leurs talents et à affirmer leur personnalité dans le but de faciliter leur intégration professionnelle. À ce jour, une vingtaine d'entre eux ont obtenu des stages professionnels, une quinzaine ont été recrutés par des entreprises partenaires de l’organisation et plusieurs d’entre eux ont reçu un financement pour leurs projets d’entreprise. Pour Bilaly, il ne s’agit pas de changer le monde, mais plutôt d’améliorer la vie des gens. Bilaly est également Directeur Général du cabinet SmartBranding, Inc. qui est un cabinet de coaching sur la construction d'image de marque et la mise en valeur des talents cachés. Avec SmartBranding, il a travaillé pour plusieurs entreprises dont Nestlé, CFAO Motors, AG Partners et Azalaï Hotels. Fort de ses croyances et sa volonté de faire du Mali le meilleur endroit où il fait bon vivre, Bilaly s’est engagé avec Impact Hub Bamako en tant que Community Manager. Sa mission consiste d’une part à promouvoir la marque du Hub sur le web, à construire et inspirer une communauté de jeunes entrepreneurs qui créent et qui innovent, d’autre part. Bilaly Dicko est diplômé d’un Master en Politiques Publiques obtenu à l’Université Hassan Ier du Maroc. Son plus grand rêve est de devenir un jour, Président de la République du Mali, pour inspirer et apporter un souffle nouveau d’espoir et de développement partout au Mali.
03- Diénéba Dème
Diénéba Dème est Journaliste passionnée de vidéos et de photos. Pendant deux années, elle a travaillé en tant que spécialiste de communication au Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique du Mali entre 2014 et 2016, après cinq années de service rendu à Radio Kledu de Bamako. Diplômée d'un Master en Management des Médias, elle est actuellement Chargée de Mission (communication) au Ministère malien de l'Économie Numérique et de la Communication. Elle continue de travailler comme Journaliste indépendante et collabore avec le tout premier Journal scientifique et Technique du Mali (JSTM) sur www.maadou.org et a aussi créé un blog axé sur le journalisme de science www.demeden.wordpress.com. Diénéba milite dans les associations depuis l'âge de 11 ans. Elle est membre Fondatrice du Réseau des Journalistes scientifiques du Mali, dont elle est la Trésorière. Actuelle Présidente du Club Toastmasters Anglais de Bamako, Diénéba Dème aime les nouveaux challenges. Notre Diéneba aime lire, voyager et déguster du chocolat.
04- Bady Hamma
Bady Hamma a six ans d’expérience dans l’humanitaire et le système des Nations-Unies dans le cadre du développement communautaire, la résolution des conflits et la consolidation de la cohésion sociale. Actuellement, Bady Hamma est Assistant de Liaison Communautaire pour la Division des Affaires Civiles de la MINUSMA où son travail consiste à faire la liaison entre les communautés, la société civile, les autorités locales et la Mission pour renforcer la confiance ; disséminer et implémenter l’Accord de paix et surtout sensibiliser sur la protection des civils et les droits de l’homme. Bady a une maîtrise en Droit Public de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’Université de Bamako. Bady est confiant et motivé et engagé en faveur d’un monde meilleur et espère assister à l’érection d’un nouveau citoyen qui jouera pleinement son rôle. Après sa participation au programme Mandela Washington Fellowship (YALI), Bady compte continuer son implication dans la communauté notamment pour le renforcement de la citoyenneté des jeunes afin de participer pleinement à la vie politique, le développement durable et œuvrer pour une justice sociale et le respect des Droits de l’Homme.
05- Ag Mossa Jaran
Titulaire d’une licence en anglais et d’un Master en Gestion des Ressources Humaine obtenus en Algérie, Ag Mossa Jaran est un jeune leader touareg qui lutte pour que l’Education et la Santé prévalent en milieu nomade. C’est pour cette raison qu’en 2006, avec l’aide de quelques étudiants en médecine, Mossa fonde une ONG dénommée «Sahara Santé» qui porte assistance aux personnes malades dépourvues de moyens pour se soigner dans les zones les plus reculées du désert, notamment les femmes enceintes qui souffrent de manque de soins, les enfants et les personnes âgées. Le but de Mossa et son souhait sont d’apporter son soutien à sa communauté qui souffre du manque d’éducation, de soins et d’assistance surtout pour les femmes qui perdent la vie en donnant la vie.
06- Mahamane Fondogoumo Djittey
Mahamane Fondogoumo Djittey, né dans la ville légendaire de Tombouctou, est un journaliste malien et activiste de paix. Il est détenteur d’une maîtrise en Langue et Littérature anglaises de l'Université de Bamako. En 2012, après avoir passé sept ans en tant que consultant international, traducteur et historien pour des visiteurs internationaux au Mali, il a commencé sa carrière de journaliste couvrant la guerre civile du Mali. Il est le Fondateur du site Web en Ligne : Tombouctou Terre de la Paix et de Culture : http://voicesofpeace.wixsite.com/timbuktu et aussi Directeur des communications pour le projet «Timbuktu Renaissance». Après sa participation au programme Mandela Washington Fellowship, Mahamane prévoit de poursuivre son engagement à travers le renforcement des capacités des jeunes de Tombouctou en leadership civique, la promotion de la paix, l'éducation, la lutte contre l'extrémisme violent, tout en mettant l'accent sur l'utilisation du patrimoine culturel de Tombouctou en tant que catalyseur pour une paix durable et les opportunités de développement.
07- Massira Touré
Massira Touré est une artiste plasticienne titulaire d’une maîtrise en anglais-bilingue à la Faculté des Lettres et des Sciences du Langage de Bamako (FLSL) et d’un Master en Arts Plastiques au Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasséké Kouyate (CAMM-BFK) de Bamako en 2015. Pendant son cursus universitaire, entre 2010 et 2015, Massira s’essaye à différentes disciplines des Arts visuels tels que la photo, la vidéo, le design en plus de la peinture. Cela lui permet de présenter ses travaux au Mali, en Tunisie, au Bénin, aux USA et en France. Sortie major de sa promotion en 2015, elle est retenue au Conservatoire en tant que professeur. Dès lors, elle se consacra entièrement à la peinture et expose fréquemment à Ségou (Mali), à Dakar (Sénégal) et au Congo Brazzaville.
Passionnée du travail en équipe, Massira est membre de plusieurs associations de la société civile et aussi professionnelles. Parmi lesquelles, la Jeune Chambre Internationale et Bamako Woman TechMakers (communauté de femmes) où elle soutient des projets encourageant l’accès des jeunes filles à la science et aux nouvelles technologies. Elle est membre fondatrice du collectif KAWRAL qui est une association d’artistes qui prône la paix et la cohésion sociale et travaille aujourd’hui au sein du collectif Atelier Badialan 1, un Collectif d’artistes plasticiens. Pour Massira, chacun doit apporter sa pierre au développement de son pays. Elle décide de promouvoir le travail des jeunes artistes pour pallier le problème de visibilité auquel ils sont confrontés. Ainsi, elle lance en 2016 une Start Up dénommée «AGANSI» (www.agansi.com) qui est un musée virtuel qui permet aux jeunes artistes de montrer leurs travaux à un public large et aux amateurs d’arts.
08- Mohamed Doumbia
Mohamed Doumbia, plus communément appelé “Baba Whizzo”, est un artiste musicien, fondateur et manager du label de production «Selfmade Nation». Il est détenteur d’une licence en Marketing et Communication, d’un Master-Class en Techniques de Son et Montage Studio. Deux fois lauréat du Google Start up Weekend Bamako, il détient aussi dans son palmarès les trophées du meilleur clip vidéo de l’année 2012 au Mali (Kalata Awards) et du meilleur album de l’année 2012 en sa qualité d’arrangeur. Baba Whizzo est aussi réalisateur de vidéos et photographe. Il occupe actuellement un poste de responsable de production vidéo au sein d'une grande agence de communication à Bamako. En marge de cela, il prête souvent sa voix pour des spots publicitaires et autres annonces en français, bambara et anglais. Passionné par la culture en général, il aspire à tout mettre en œuvre pour améliorer ce secteur. Fort de ses multiples collaborations avec la majeure partie de ses confrères artistes au Mali, mais aussi en dehors, il espère laisser un héritage majeur en tant qu'artiste et en tant qu'homme car, selon sa philosophie, le savoir et la connaissance sont faits pour être partagés.
09- Dr. N’faly Keita
Dr N’faly Keita a cinq ans d’expérience dans le développement communautaire avec pour mission la réduction de la mortalité maternelle, infantile et néonatale. Très jeune, il décroche son doctorat en Médecine obtenu à la faculté de Médecine de Bamako. Après un séjour linguistique à l’Université du Ghana, N’faly Keita intègre l’institut de Gestion et d’Administration Publique du Ghana (GIMPA) Business School où il décroche une certification professionnelle en gestion des organisations non gouvernementales (ONG) ; en suivi et évaluation des projets de santé communautaire ; en gestion et administration de la santé ; mais aussi un diplôme professionnel en technologie de base de données obtenu au Ghana. N’faly travaille actuellement avec l’ONG internationale Mali Health en tant que Manager pour la promotion de l’accès aux soins et services de santé de qualité pour les populations vivant dans les zones défavorisées du Mali. Fortement impliqué dans les activités associatives depuis 2010, N’faly se passionne pour le développement des zones défavorisées du Mali à travers la promotion de la santé, l’éducation de qualité pour tous, et l’insertion socio-économique des jeunes.
10- Rahama Nantoumé
Détentrice d’un master en journalisme de l'Université Catholique de Bamako et d’une maîtrise en Sciences du Langage de l'Université de Mascara, en Algérie, Rahama Nantoumé est une jeune journaliste indépendante, et bloggeuse se focalisant sur la promotion de la paix. Elle a plus de 10 ans d'expérience dans la vie associative. En plus de son attachement à la cause des enfants avec l'association humanitaire OPEN-Mali, Rahama s'engage à promouvoir la paix et le vivre ensemble. À cet effet, elle est Chargée de projet et assistante chercheur à «Think Peace Mali» qui est un Think Tank malien travaillant sur des questions de gouvernance, de paix et de sécurité, mais surtout d'extrémisme violent en milieu jeune au Mali. Rahama a participé à plusieurs recherches et études sur la violence, la paix, les médias, etc. Elle est membre de plusieurs réseaux mondiaux tels que la «Generation Democracy» et le programme «Génération A Venir» (GAV) de la Fondation Friedrich Ebert et a participé à plusieurs rencontres nationales et internationales sur la citoyenneté et le leadership. Après le programme Mandela Washington Fellowship, Rahama espère continuer son combat dans la prévention et la lutte contre l'extrémisme violent. Elle souhaiterait un jour, créer une fondation qui s’occupera des enfants démunis, car pour elle chaque enfant a droit à une enfance noble. Puisqu’apprendre est le socle de tout, Rahama ne perd aucune occasion de se former, de partager ses connaissances et expériences avec les autres. Bon voyage Rahama !
Source: Ambassade USA
****

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here