Cherif Ousmane Madani Haïdara à propos de la révision constitutionnelle : «Il serait mieux de surseoir au référendum»

189

C’était lors de la traditionnelle rencontre des disciples du Cheick Saïd Ousmane Madani Haïdara, à Tamani, dans le cercle de Barouéli, pour la ziara.
Ce moment commémoratif a permis au célèbre Guide spirituel du mouvement international Ançardine de clarifier certaines choses comme le lancement des travaux de construction de la route Barouéli-Tamani et le projet de révision constitutionnelle.

Cette occasion a permis au Président du Groupement des leaders Religieux de répondre aux attentes des populations maliennes sur un certain nombre de questions.

A propos du projet de révision constitutionnelle, approuvé par les Députés de l’Assemblée Nationale, le jeudi 1er juin 2017, voté, après plusieurs jours de débats, par 111 voix pour et 35 voix contre.

A ce propos, Ousmane Madani Haïdara estime: «Qu’il serait souhaitable de surseoir le referendum. Ce, en raison du risque de fracture sociale qui l’entoure ; car, ce que ce projet de révision a du mal à passer auprès d’une bonne partie de la population malienne».

Le Guide affirme que nous avons besoin de conforter notre cohésion sociale et notre vivre ensemble. surtout que le contexte actuel est marqué, d’une part, par l’insécurité et l’absence de l’Administration dans une bonne partie des Régions de Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao et Ménaka et, de l’autre, par l’absence totale de l’Etat malien dans les Régions de Kidal et Taoudéni.

Aussi, dans le cadre de cette révision, le Gouvernement et l’opposition font les yeux doux au Groupement de Leaders Religieux.

Haïdara interpelle ses interlocuteurs en ses termes : «Une reforme constitutionnelle, quelle que soit sa nature, est censée avoir l’adhésion populaire ».

En ce qui concerne les travaux de la construction de l’axe routier Barouéli-Tamani, les travaux remontent à l’époque de Moussa Mara, lors de sa visite à Tamani.

Surpris de l’état de la route, Moussa Mara, Premier Ministre à l’époque, a demandé au Maire de Taimani de lui adresser un courrier sollicitant la construction de la route. Et, il rassure le Maire de la localité de son appui pour l’aboutissement de ce projet.

Dans le cadre de la continuité de l’Administration, le Président IBK a fait juste ce qui doit être fait.

Chérif Ousmane Madani Haïdara a été, on ne peut plus édifiant pour couper court à toutes les intentions d’une future cooptation avec IBK au moment où il semble existé des malentendus entre le Cherif de Nioro et le locataire de Koulouba. Le Guide des Ançardine aura rappelé à tous ceux qui pensent que cette action peut avoir une influence d’ordre partisan sur lui et ses proches. « Ils se trompent. Je ne monnayerais pas ma voix et n’ai aucune prétention à influencer sur le vote de mes adaptes pour 2018 », souligne-t-il.

Mahamadou YATTARA : LE COMBAT

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here