Réforme constitutionnelle : Une Plateforme de 22 associations bientôt sur le terrain pour expliquer le bien-fondé du projet

52

Forte de 22 associations membres, la Plateforme Oui An ta ye Mali Koye entend faire adhérer nos compatriotes au processus de révision constitutionnelle à travers des campagnes d’information et de sensibilision sur le contenu du document.

La Plateforme “Oui An ta ye Mali Koye “ favorable à la révision constitutionnelle était le week-end dernier face aux journalistes à la Maison des jeunes pour non seulement présenter leur regroupement, mais aussi les activités à venir. La conférence était animée par  le président de ladite Plateforme, Jabar Abdoul Razak Traoré.

Pour le conférencier, leur adhésion à ces réformes s’explique par le fait que la Constitution de 1992 a montré ses limites. Et la nouvelle loi fondamentale propose à cet égard beaucoup de nouveautés pour remédier à ses insuffisances et s’inscrit aussi dans le cadre du processus de réconciliation nationale. “J’ai bien lu ce document comme l’ont fait les autres camarades de la plateforme, c’est une bonne chose. Vous convenez avec moi que la Constitution de 1992 a montré ses limites surtout lors de la crise de 2012.  Il faut des reformes. Si aujourd’hui le président IBK engage pour ces réformes, il faut donc saluer et accompagné cette initiative” a expliqué M. Traoré. Pour Jabar Abdoul Razak Traoré, il est bon pour nos compatriotes de faire une analyse succincte de l’article 118 de la Constitution malienne. “Notre pays n’est nullement occupé par une force étrangère. Ceux qui ont pris les armes ne sont pas des Béninois ou des Togolais, ce sont no compatriotes qui n’étaient pas contents de l’évolution de certaines choses, mais, qui, aujourd’hui, sont revenus à la raison. Donc notre pays n’est nullement occupé” a-t-il précisé.

A le croire, dans les jours à venir, ils vont descendre dans les villes, dans les campagnes,  pour expliquer à nos compatriotes le bien-fondé de ce projet de révision constitutionnelle. “Nous allons leur expliquer ce projet en français, en bambara, en foulfoulbé…Pour nous, c’est une mission de bénévolat pour le Mali, pour la jeunesse et l’avenir de ce pays” a ajouté le président de la Plateforme.

Enfin, Jabar Abdoul Razak a invité les jeunes à s’approprier le contenu du document qui va aussi revaloriser la place des chefs traditionnels avec la création du Sénat. “J’invite mes camarades jeunes du pays à lire le document à chercher à comprendre afin de ne pas être des suivistes et faire leur propre analyse de la situation” a conclu M Traoré, qui a au passage rappelé que la plateforme est ouverte à toutes les associations et autres regroupements.                          

 Kassoum THERA


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here