Autorité de régulation des marchés publics : 180 agents en formation

20

Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme de formation 2017, l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public (ARMDS), organise, depuis hier au Centre de formation pour le développement (CFD), deux sessions de formation. Elles sont destinées à environ 180 chargés de marché au niveau des organismes personnalisés sur les procédures nationales de passation, d’exécution, de contrôle et de règlement des marchés publics.
La cérémonie d’ouverture était présidée par le président de l’ARMDS, Dr Allassane Ba, en présence du représentant du secrétaire exécutif, Djiri Doucouré.
Le président de l’Autorité de régulation des marchés publics a précisé que ces sessions lui offrent l’occasion de s’adresser à la cheville ouvrière des organismes personnalisés de l’Etat, en matière de passation de marchés, afin de renouveler le soutien constant de l’ARMDS dans le domaine du renforcement des capacités des agents.
Il a aussi souligné que le renforcement des capacités de l’ensemble des acteurs de la commande publique constitue l’une des missions fondamentales de l’ARMDS. Selon lui, la réalisation de cette mission de formation est une manière pour l’Autorité de régulation des marchés publics de contribuer à la bonne gouvernance économique et à l’optimisation des dépenses publiques. En outre, Allassane Ba a exprimé sa satisfaction pour les excellents résultats atteints en 2016, en termes de statistiques des marchés, fruit de l’effort de l’ensemble des autorités contractantes. En 2016, environ 1 627 marchés ont été passés par les autorités contractantes pour un montant total de plus de 696 milliards de Fcfa, soit plus du double du volume des marchés passés en 2010 qui s’élevaient à 313,9 milliards de Fcfa, a expliqué Allasane Ba. Au regard de l’importance des marchés publics dans le développement d’un pays, particulièrement du Mali où cette importance s’est affichée depuis 2013 par une augmentation de plus en plus croissante du nombre et du volume des marchés passés, la formation de l’ensemble des acteurs de la commande publique occupe naturellement une place cruciale, a expliqué le patron de l’ARMDS. Il a aussi expliqué que c’est pourquoi en 2016, première année de mise en œuvre de la stratégie de formation de l’Autorité, près de 1 500 acteurs ont été formés à Bamako et dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti.
Pour l’année 2017, a-t-il indiqué, l’Autorité ambitionne de maintenir le cap en formant au moins 1 500 acteurs de la commande publique. A ce jour, sans les chiffres des présentes formations, 775 acteurs ont été formés dont plus de 600 acteurs, au niveau régional.
Le président de l’ARMDS a espéré qu’à l’issue de la formation, les agents chargés des organismes personnalisés de l’Etat, seraient bien outillés pour réussir la noble mission qui consiste, entre autres à préparer les projets de dossiers d’appels d’offres et participer à l’analyse des offres pour ensuite proposer un attributaire provisoire. Et tout cela, conformément aux dispositions réglementaires régissant la commande publique, a précisé Dr Allassane Ba.

Abdourhamane TOURé

Source : aBamako

aBamako