Formation sur le DDR : Le JAPON appui le Mali d’une somme de 500.000 dollars US

6

L’Ecole de maintien de la paix Alioune Blondèye Bèye a organisé la cérémonie de fin de stage de 25 personnes (civiles et militaires) ayant suivi une formation sur le « Désarmement Démobilisation Réinsertion » des ex-combattants. C’était du 03 aux 07 juillets 2017 en présence du représentant de l’ambassadeur du Japon.

Une semaine durant, des experts de la MINUSMA, des FAMAS, de l’Ecole Maintien de la Paix Aliou Blondin Beye ont renforcé la capacité de 25 stagiaires (civiles et militaires) aux normes intégrés des DDR ; la cartographie des conflits, le processus de construction de la paix en Afrique ; le rôle des militaires et des policiers, profile des combattants, groupes vulnérables, mouvement transfrontaliers des populations, anciens combattants, PNUD, programme alimentaire, santé, VIH SIDA. Selon le directeur du stage, le Dr Youssouf Coulibaly, d’autres modules comme les outils DDR, à savoir la stratégie, la planification, la mise en œuvre, la négociation, la médiation, média, la destruction des armes légères, le désarmement par la force, le centre d’accueil, les défis de la réinsertion sociale et économique ont été également dispensés. Il a indiqué que l’exemple du Liberia, de la république démocratique du Congo ont fait aussi l’objet d’étude de cas. Selon lui, le but de ce stage est de familiariser ces personnes choisies aux techniques DDR de manière à constituer un vivier de personnel capable de remplir des tâches DDR, à savoir comprendre la nature des conflits et la consolidation de la paix ; intégrer le contexte les normes intégrées du DDR selon les Nations-Unies dans un processus de consolidation de la paix des Nations-Unies, apprendre les principaux éléments d’un programme DDR ; étudier plusieurs scénarios durant lesquels un programme DDR a été conduit ; acquérir les connaissances pratiques à appliquer dans un processus DDR. Le représentant du Directeur général de l’EMP, le directeur adjoint, le colonel Issa Coulibaly, a, pour sa part, salué la république du Japon qui, depuis 2 ans, continue à appuyer le Mali dans ce processus et dans plusieurs domaines. Il a indiqué que le Japon appuie l’EMP en infrastructures (salles de classes, nourritures, la formation). Selon lui, ce pays a octroyé cette année une somme de 500.000 dollars US à l’EMP. Il a invité les participants à garder le contact entre eux mais aussi entre les différentes commissions qui ont aussi suivies la même formation.

Fakara Faïnké

Source : aBamako

aBamako