Bourdonnement dans la ruche : Adama T Diarra démasqué

19

Dans le cadre de l’appréciation des forces vives sur le texte du référendum proposé par le Président IBK, certains politiques se sont illustrés dans le débat par des articles très évocateurs du jugement que se font la majorité des maliens. Parmi ces personnes il y a l’ancienne première dame en la personne du Professeur Adam Ba Konaré. Cette dernière a rappelé l’origine et les circonstances qui ont abouti à la rédaction de la constitution du 25 février 1992. Elle a pédagogiquement montré la voie à IBK pour aller à un retrait du dit texte et lui a conseillé de dégonfler ses biceps en tant que supposé Mandé Mansa. Cette sortie de la première dame n’a pas plus à certains cadres de l’ADEMA-PASJ à l’image de Adama T Diarra, Ministre en charge de l’aménagement du territoire qui a fait une sortie honteuse tout en engageant l’ADEMA-PASJ lorsqu’il a signé son texte de réponse avec sa fonction de Secrétaire politique du parti.

Les militants se posent la question de savoir si c’est la voix du Comité Exécutif, ou celle personnelle de Adama T. Diarra. Après investigation, il paraitrait que c’est l’un des présidents du parti qui aurait téléphoné à un journal de la place pour demander que le texte de AdamaT. Diarra, soit à la une sur la page de Couverture. Et pourtant l’ancien président Alpha Oumar Konaré avait dit qu’il ne deviendra jamais un ancien militant de l’ADEMA. Voilà donc que l’occasion leur ait donné pour balayer ces quelques renégats et membres de la cinquième colonne par un Congrès Extraordinaire, au moment, où ils veulent détourner les conclusions de la 15ème Conférence Nationale par une supposée retraite. En effet bien que cette conférence ait clairement exprimé la volonté de sortir un candidat propre au parti, nos renégats ont pris de l’argent à Koulouba pour tenter de détourner les autres membres du Comité Exécutif de l’objectif qui est de présenter un candidat propre au parti. Certains militants pensent que les cadres du MIRIA qui ont quitté l’ADEMA dans un premier temps pour revenir à l’ADEMA après 10 ans veulent à travers cette question de référendum régler leur compte avec Alpha. Si c’est le cas les autres membres doivent prendre leur responsabilité pour les empêcher de créer des troubles dans le parti à un moment décisif c’est-à-dire crucial ou le choix du candidat propre de l’ADEMA fait débat.

Falifato DIARRA

Source : aBamako

aBamako